Le concours d'entrée sera supprimé en 2019 — Infirmiers

Evrard Martin
Juillet 8, 2018

Les formations seront, elles, rattachées aux universités dès la rentrée 2018, ont annoncé jeudi les ministres de la Santé, Agnès Buzyn, et de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal.

Les inscriptions se feront dorénavant sur Parcoursup, ou bien par d'autres voies d'accès pour les aides soignants et auxiliaires de puériculture. Un cycle de doctorat sera en outre créé, pour qu'un " petit noyau d'enseignants-chercheurs " puisse à terme " irriguer l'offre de formation " comme cela se pratique à l'étranger, a ajouté Mme Vidal.

Les deux ministres ont également présenté une profonde réforme à partir de 2019 des épreuves classantes pour les futurs internes en médecine, à l'occasion du congrès de l'Association nationale des étudiants en médecine (Anemf) à Caen. Une méthode couperet, qui met les étudiants sous pression et les contraint au bachotage, souvent au détriment de stages pratiques.

Trois notes viendront maintenant valider le parcours de l'étudiant vers l'internat: un examen en fin de 5e année sur les acquis, un examen en fin de 6e année plus axé sur les aspects cliniques, avec par exemple des épreuves en simulation, et une prise en compte du parcours de l'étudiant. Contrairement aux ECN actuels, où les candidats ne peuvent échouer même s'ils ont 0, la nouvelle évaluation exigera une moyenne de 10 sur 20 pour accéder à l'internat. Il y aura toujours un classement final mais "on peut imaginer que des critères soient pondérés en fonction de la spécialité" demandée, ont indiqué les ministres.

C'est désormais officiel, dès septembre 2018, les futurs infirmiers bénéficieront de la carte étudiante de l'université qui a établi une convention avec leur institut de formation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL