Le gouvernement envisage la création d'une allocation de longue durée — Assurance-chômage

Xavier Trudeau
Juillet 15, 2018

Elle a précisé que cette allocation irait "au-delà " de la limite de deux ans déjà prévue pour l'indemnisation du chômage, et ce " dans des modalités adaptées ".

Quelques jours après avoir annoncé les fondements du nouveau Service National Universel [VIDEO], qui deviendra obligatoire pour tous les jeunes Français à partir de l'année prochaine, le gouvernement vient de formuler une nouvelle proposition pour tenter de lutter contre le chômage de longue durée: la mise en place d'une nouvelle allocation. La dernière négociation à ce sujet avait eu lieu en Avril 2017, et une nouvelle convention d'assurance-chômage avait vu le jour en Octobre [VIDEO].

L'idée développée par la ministre est de faire participer les partenaires sociaux afin qu'ils puissent se prononcer sur l'éventualité d'une allocation chômage de longue durée.

L'amendement prévoit le versement d'une allocation chômage de longue durée, qui irait au-delà des 2 ans initialement prévus.

Quant à Laurent Berger, secrétaire général de la CFDT, il a été clair: " si le gouvernement nous demande de rendre l'Assurance-chômage plus performante sans rogner sur les droits, cela se regarde; si c'est pour aller rogner les droits avec une lettre de cadrage du gouvernement qui, en fait, est déjà la conclusion de la négociation, cela ne marchera pas".

Plusieurs partenaires sociaux ont ainsi demandé qu'il y ait un agenda plus important avec le gouvernement.

Un second amendement prévoit que les partenaires sociaux puissent entrer dans le dispositif de négociations dès le début, soit de septembre à fin 2018 ou début 2019. Emmanuel Macron aura l'occasion de préciser ses intentions mardi 17 juillet à l'Élysée où il a convié les chefs de file des organisations syndicales et patronales. Selon elle, le gouvernement va déposer un amendement à son texte. "J'estime que le Sénat n'a pas été complètement éclairé", a protesté le président du groupe LR Bruno Retailleau".

" On vit le champ de l'incroyable", a renchéri son homologue PS Patrick Kanner".

" Je suis comme vous attachée au fonctionnement des institutions et je m'engage à ce que le gouvernement dépose [l'amendement] avant la fin de la discussion générale", leur a répondu Mme Pénicaud. "D'autant que la convention Unedic de 2017 avait réduit les droits des chômeurs de longue durée de plus de 50 ans".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL