Le Japon exécute sept membres de la secte Aun

Claudine Rigal
Juillet 8, 2018

Quelque mois plus tôt, en 1994, sept personnes avaient été tuées dans une première attaque au gaz sarin attribuée à la secte Aum Shinri Kyo ("Aum Vérité Suprême"), dans la ville de Matsumoto.

Mme Kamikawa a déclaré que Shoko Asahara avait commis " des crimes pendant des années ". Six autres attendent dans les couloirs de la mort.

Selon l'agence de presse Kyodo, plusieurs autres membres de la secte ont également été exécutés. Les responsables? La secte Aum.

Ils avaient tous été condamnés à la peine capitale pour leur implication dans l'attentat au gaz sarin dans le métro de Tokyo en 1995.

Le ministère de la Justice a confirmé la pendaison de Shoko Asahara (de son vrai nom Chizuo Matsumoto), le fondateur et gourou du groupe, mais n'a pas donné l'identité des 6 autres.

Ces sept hommes étaient condamnés à mort pour leur responsabilité dans l'attaque au gaz sarin dans le métro de Tokyo le 20 mars 1995, un attentat qui avait fait 13 morts et causé des maux divers à 6 300 autres personnes. Nul ne comprit immédiatement ce qui se passait à cette heure matinale, en pleine période de pointe, alors que de nombreux passagers sortaient en suffoquant de diverses bouches de métro des lignes visées.

La première peine capitale pour l'attentat de 1995 avait été prononcée en septembre 1999. Deux ans plus tard, son dernier recours ayant été épuisé, Asahara attendait son exécution dans les couloirs de la mort à l'instar de 12 autres complices ayant pris part à cet attentat qui a choqué le Japon.

Suite à cette exécution, plusieurs membres des familles des victimes ont réagi: "Il a fallu 23 ans depuis l'attentat pour que cette sanction soit exécutée, malheureusement, les parents de mon mari, tué dans l'attentat, sont décédés avant", a déploré pour la chaîne publique NHK Shizue Takahashi, l'épouse d'un employé de gare mort dans l'attentat et présidente d'une association de victimes. Il était parvenu à rassembler jusqu'à 10 000 fidèles autour de ses enseignements qui mêlaient bouddhisme, hindouisme et prônait l'apocalypse.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL