Les 13 prisonniers de la grotte ont été évacués — Thaïlande

Evrard Martin
Juillet 12, 2018

Le coach commence à faire figure de héros malgré le fait qu'il ait été le seul adulte en compagnie des enfants quand ils ont décidé, après leur entraînement de football, de visiter la grotte, inondable en saison de mousson comme l'indique un panneau à l'entrée de la grotte. Trois enfants et leur entraîneur restent encore à l'intérieur.

L'odyssée de l'équipe des "Sangliers sauvages" a suscité un énorme intérêt médiatique international, notamment en Espagne.

Les enfants ont reçu de nombreux messages de soutien de célébrités aussi diverses que le président américain Donald Trump, la star de football Lionel Messi ou le gourou américain de la technologie Elon Musk. Après plus de 15 jours d'angoisse, - surtout pour les parents -, les 12 enfants coincés dans une grotte ont retrouvé la terre ferme.

"Un neuvième garçon est sorti", a déclaré à l'AFP un responsable policier sous couvert de l'anonymat. Les portraits des sept plongeurs britanniques, dont le rôle a été déterminant dans l'opération de sauvetage, sont montrés partout, saluant leur courage et leur bravoure.

"Aider les autres au sein du groupe, penser à son avenir, retourner à l'école et dans sa communauté" sont des avancées fondamentales", met en avant Boonruang Triruangworawat, chef du département de santé mentale du ministère de la santé thaïlandais, interrogé par l'AFP, précisant que les enfants bénéficieraient d'un suivi psychologique pendant plusieurs mois.

Dimanche, nombre de médias se sont précipités devant l'hôpital de Chiang Rai, à une heure de route du site, où les victimes ont été évacuées. Deux d'entre eux ont été traités pour des signes de pneumonie. Ils ont passé deux semaines dans une grotte, sans vivres, sur un promontoire étroit, et sont affaiblis, même si dans l'ensemble leur état de santé est jugé bon. Les opérations de sauvetage du dernier groupe ont débuté à 10h heures ce matin (5h heure belge).

"Si nous en sortons cinq, nous devons changer les plans", a-t-il dit.

Grotte Thaïlande: huit jeunes sur 13 sauvés, inquiétude pour les autresHuit des 13 jeunes footballeurs coincés depuis la fin juin dans une grotte inondée de Thaïlande sont désormais hors de danger, mais la difficile évacuation à venir des cinq derniers suscitait bien des inquiétudes.

"Nous prévoyons de sortir les quatre garçons et leur entraîneur" de football, a dit Narongsak Osottanakorn.

L'opération, qualifiée de "mission impossible" par le chef de la cellule de crise, a parfaitement réussi et a laissé place mercredi à l'exultation dans le pays, où l'exclamation "Hooyah", héritée de la marine américaine et destinée à renforcer le moral, faisait florès sur les réseaux sociaux thaïlandais. Mardi, Jesada Chokedamrongsuk annonçait que les huit premiers étaient "en bonne santé, pas de fièvre".

Il s'agit du bilan le plus clair livré pour l'instant sur leur état de santé.

Les hordes de journalistes accourus des quatre coins de la Thaïlande et de la planète sont tenus à l'écart de la grotte, de même que de l'hôpital de Chiang Rai où les quatre rescapés ont été placés en observation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL