Les investisseurs hésitent davantage — Wall Street

Xavier Trudeau
Juillet 20, 2018

Le Standard & Poor's 500, plus large, recule de 0,23% à 2.791,91 points et le Nasdaq Composite cède 0,37% à 7.776,67 points.

L'indice Dow Jones a gagné 42,48 points, soit 0,17%, à 25.061,89.

La Bourse de New York reculait à l'ouverture jeudi, les investisseurs engrangeant quelques profits après plusieurs séances de bonne tenue et accueillant fraîchement les résultats de quelques entreprises.

"Le marché affiche un manque de conviction à l'ouverture", a affirmé Patrick O'Hare, de Briefing, citant la publication de résultats d'entreprises mitigés.

"Cette tendance à la hausse représente pour beaucoup le signe réconfortant d'un marché encore dynamique qui pourrait s'animer encore un peu plus pour permettre au S&P 500 de revenir au record atteint en janvier", a-t-il ajouté. Mardi devant les sénateurs, il a dressé un tableau plutôt optimiste de la santé de l'économie des Etats-Unis et assuré que la banque centrale prévoyait toujours de relever graduellement ses taux d'intérêt.

Par ailleurs, "les investisseurs digèrent une nouvelle salve d'incertitudes sur le commerce mondial" alors que "le président Trump a réitéré (mercredi) ses menaces de taxes douanières de 20% à 25% sur les constructeurs automobiles européens si le bloc économique n'abaisse pas ses propres taxes douanières sur toute une série de produits américains", ont relevé les analystes de Wells Fargo.

Côté chiffres US, les mises en chantier de logements neufs ont baissé de 12,3% en données CVS au mois de juin (à 1.173.000 en rythme annualisé, après 1.337.000 en mai et 1.320.000 attendu).

La performance du géant de l'informatique IBM, également membre du Dow Jones, était en revanche bien accueillie (+2,47%). le groupe a confirmé mercredi soir le redressement de son activité en enregistrant une hausse de ses revenus trimestriels, la troisième d'affilée, et en maintenant son objectif financier annuel. Son titre bondissait de 7,60%.

M a lancé lundi le "Prime Day" 2018, une session de promotions destinée à ses clients abonnés de son service Amazon Prime et qui durera 36 heures.

En début de séance l'action du groupe a grimpé jusqu'à 1.858,88 dollars, lui faisant ainsi dépasser pour la première fois la barre des 900 milliards de dollars de capitalisation boursière.

Comcast a avancé de 0,78% à 34,97 dollars.

Le fabricant de semi-conducteurs Texas Instruments baissait de 0,05% au lendemain de l'annonce du départ de son tout nouveau patron, Brian Crutcher. Le marché obligataire se détendait: le rendement sur la dette américaine à 10 ans reculait à 2,848%, contre 2,858% lundi à la clôture, et celui à 30 ans à 2,951%, contre 2,961% à la précédente fermeture.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL