Les juges retiennent 2 millions d'euros au Rassemblement national — Assistants d'eurodéputés

Claudine Rigal
Juillet 10, 2018

Il s'agit notamment de Micheline Bruna, qui était assistante au Parlement européen entre autres de Marine Le Pen et de Bruno Gollnisch alors qu'elle était en même temps secrétaire particulière de Jean-Marie Le Pen.

La justice française a ordonné la saisie de deux millions d'euros qui devaient être destinés au Rassemblement national (ex-Front national) dans le cadre de l'enquête portant sur le travail des assistants au Parlement européen, a-t-on appris dimanche d'une source proche du dossier. Cette décision intervient dans le cadre des soupçons d'emplois fictifs qui pèsent sur l'ancien parti frontiste. Par ailleurs, plusieurs responsables RN ont été mis en examen, dont l'eurodéputé Nicolas Bay. Dans la mesure où le Parlement réserve une enveloppe de 24.164 euros à chaque eurodéputé pour payer ses assistants parlementaires, il est interdit à ces derniers d'être en même temps sous contrat avec un parti politique, ce qui est considéré comme une forme de détournement des fonds européens. La justice européenne a déjà exigé de certaines d'entre elles, dont Marine Le Pen, des remboursements s'élevant à plusieurs centaines de milliers d'euros. Le FN a également été mis en examen comme "personne morale".

De son côté Mme Le Pen a souligné que, " si jamais il n'y a pas une chambre d'instruction qui se réunit en urgence, et qui constate qu'il y a eu une violation de la loi par des juges et une violation de la Constitution, alors fin août il n'y a plus de Rassemblement national", une " nouvelle terrifiante pour notre pays mais qui va dépasser les frontières ".

Il n'empêche, Wallerand de Saint Just est vent debout contre cette justification: "Les juges estiment qu'ils saisissent une somme qui serait le produit d'une infraction, mais nous contestons avoir commis la moindre infraction et aucune décision de justice ne nous a condamnés". Pour leur part, les juges Renaud Van Ruymbeke et Claire Thépaut justifient cette saisie par l'endettement du parti, qui leur fait craindre que la subvention ne serve qu'à rembourser des emprunts et qu'elle ne puisse donc plus permettre de recouvrir d'éventuels dommages et intérêts.

L'héritier du FN assure qu'il doit normalement percevoir 4,5 millions d'euros par an pendant la mandature en cours, une somme directement corrélée aux résultats obtenus aux élections législatives de 2017.

En confisquant notre dotation publique sans jugement sur cette pseudo affaire-des assistants, les juges d'instruction nous appliquent la peine de mort "à titre conservatoire".

Le RN devait recevoir ce lundi, comme d'autres partis politiques dont c'est la principale source de financement, une avance de la moitié de cette aide publique, dont le versement a pris du retard. La volonté d'assassiner le premier parti d'opposition est un coup de force inédit contre la démocratie!', a-t-elle d'abord tweeté.

"J'attends qu'ils mettent en avant leurs principes, a lancé la présidente du Rassemblement national, sur BFMTV et RMC".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL