L'opération d'évacuation lancée — Grotte en Thaïlande

Claudine Rigal
Juillet 8, 2018

Le groupe est entré dans la grotte le 23 juin et a été pris au piège lorsque les eaux de crue ont jailli. Depuis leur promontoire entouré d'eau, ils ont pu écrire des lettres à leurs familles, qui ont été transmises samedi via les plongeurs.et publiées par la marine Elles constituent les premières preuves de vie publiques depuis mardi et la diffusion d'une deuxième vidéo.

Leurs mots sont souvent émouvants.

En parallèle, les sauveteurs sont toujours à la recherche d'une voie d'entrée depuis le sommet de la montagne qui soit connectée ou facilement connectable via un forage, avec la partie de la grotte où sont les enfants. Ses parents tiennent une petite épicerie. Je vais bien, mais il fait un peu froid ici.ne vous inquiétez pas pour moi. " Ne vous inquiétez pas pour moi ", tente de rassurer un autre. "N'oubliez pas de me préparer une fête d'anniversaire", dit Duangphet, signant de son surnom, Dom".

"Je vous aime, papa, maman et ma soeur".

"Outre des messages d'espoir, les enfants évoquent la dureté des conditions dans la grotte, à dormir dans des couvertures de survie et à manger des rations de survie acheminées par les plongeurs, qui mettent six heures pour parvenir aux enfants". Les 12 enfants et leur entraîneur de football reçoivent régulièrement de la nourriture et de l'oxygène.

Pendant ce temps, l'entraîneur Ekkapol Chantawong, âgé de 25 ans, le seul adulte à accompagner les garçons dans la grotte, a envoyé ses "excuses" à leurs parents.

Le jeune entraîneur y apparaissait amaigri, prostré, suscitant de vifs débats en Thaïlande sur son sentiment de culpabilité d'avoir emmené les enfants qui étaient sous sa responsabilité dans une grotte connue pour être inondable à la mousson. Pour l'heure, les secouristes disent préférer attendre la baisse de l'eau, quitte à ravitailler les enfants en vivres pendant des semaines: cela permettrait aux enfants de sortir à pied par la galerie, avec un minimum de portions sous-marines à parcourir avec des masques.

La mission de sauvetage est particulièrement complexe et les autorités, qui veulent éviter à tout prix une sortie en plongée, ont insisté sur la poursuite de l'option d'une évacuation par le haut. Plus d'une centaine de forages ont été réalisés pour les évacuer, mais sans succès. De plus, les risques de remontée du niveau de l'eau ne sont pas à écarter à cause de la mousson.

Un ancien membre des commandos de marine thaïlandais est mort, vendredi, faute de réserve d'oxygène suffisante, après avoir approvisionné les enfants coincés dans une grotte inondée du nord de la Thaïlande.

Long de plusieurs kilomètres dans des boyaux accidentés, le parcours pour sortir de la grotte comprend de difficiles passages sous l'eau.

Un chef des commandos de marine a expliqué que les niveaux d'oxygène avaient chuté dans la chambre, précisant toutefois qu'un médecin se trouvait avec les enfants pour surveiller leur état de santé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL