Naufrage en Thaïlande: 21 morts retrouvés, d'autres corps vus dans l'épave

Claudine Rigal
Juillet 8, 2018

Un homme est mort et 53 personnes, principalement des passagers chinois, sont portées disparues après qu'un bateau de plongée avec 90 personnes à bord a chaviré au large de l'île touristique de Phuket en Thaïlande, ont annoncé jeudi les services de secours.

PHUKET, Thaïlande - Des plongeurs passent au peigne fin la carcasse du bateau qui a chaviré au large de l'île thaïlandaise de Phuket jeudi soir, faisant au moins 33 morts.

"Nous concentrons nos recherches sur les disparus du Phoenix".

Le Phénix a coulé après avoir succombé à des vagues de cinq mètres de haut lors d'une tempête au large de Phuket, dont les plages et la vie nocturne sont très prisées des touristes.

Au total, 49 personnes manquent à l'appel.

Des plongeurs sont mobilisés pour inspecter l'épave du "Phoenix" qui gît à 40 mètres de fond.

Un bateau de tourisme transportant plus de 100 personnes s'est renversé jeudi dans les eaux agitées du sud de la Thaïlande. Il a sombré à quelques kilomètres de la côte de l'îlot de Koh He.

"Je ne suis pas vraiment sûr de combien pourront survivre", a déclaré aux journalistes, le visage fermé, le gouverneur de Phuket, Noraphat Plodthong. Encore sous le choc, certains étaient blottis dans des couvertures.

Un agent consulaire chinois est arrivé au centre d'opérations de Phuket pour surveiller les opérations de sauvetage. D'autres pleuraient ou marchaient, leur gilets de sauvetage encore sur le dos. D'autres bateaux ont été en difficulté jeudi soir dans la même région, ignorant également l'avis de tempête diffusé mercredi, mais tous leurs passagers ont pu finalement être secourus selon le gouverneur. Deux passagers d'un autre navire accidenté étaient toujours portés disparus.

La Thaïlande est par ailleurs l'objet de l'attention des médias internationaux pour le sauvetage spectaculaire en cours de douze enfants et de leur entraîneur de football piégés depuis 13 jours dans une grotte inondée dans le nord.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL