Nintendo fait la chasse aux sites d’émulation

Alain Brian
Juillet 25, 2018

Nintendo part à la chasse aux ROM en poursuivant des sites hébergeant illégalement ses jeux. Selon la firme, les sites hébergent de nombreux jeux de la marque et ne payent évidemment rien.

Une fois ces sommes additionnées, Nintendo réclamerait plus de 100 millions de dollars de dommages et intérêts au possesseur des sites LoveROMs et LoveRETRO. "Grâce à la publicité, aux dons, et à leur popularité, les deux sites ont généré d'importants revenus", continue Nintendo. Le Japonais a fait une nouvelle victime en la personne de Jacob Mathias. L'accusé avait également retiré l'ensemble des jeux Nintendo du site LoveROMs, mais après vérification, le site a également fermé ses portes devant la pression de Nintendo. Une manœuvre visant à protéger sa propriété intellectuelle. Par le passé, on a vu la firme nippone faire interdire des mods de Super Mario 64 (niveau en HD et mode multijoueur).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL