Opel dans le collimateur des autorités allemandes — Dieselgate

Xavier Trudeau
Juillet 15, 2018

Blanchi par les autorités françaises, Opel n'est en revanche pas encore totalement sorti d'affaires dans le cadre du scandale des moteurs diesel truqués.

Selon le tabloïd " Bild " - dans son édition à paraître dimanche -, l'Agence fédérale de l'automobile KBA détient " des éléments solides " contre Opel. Au total, 60.000 véhicules seraient concernés dans le monde, dont 10.000 en Allemagne. Une partie de ces mesures constituaient des actions volontaires concernant les modèles Opel Insignia (génération précédente), Zafira Tourer et Cascada avec la technologie Euro 6 et SCR des années modèles 2013-2016.

Toujours selon le journal allemand, les modèles incriminés dépasseraient de plus de 10 fois les normes réglementaires d'émission d'oxyde d'azote.

Bild indique par ailleurs que la KBA a informé Opel de ses conclusions cette semaine.

"Opel n'a reçu aucune information de la part du KBA", a toutefois indiqué le constructeur sur Twitter. Concernant Opel, 90.000 véhicules des modèles pointés par Bild - Zafira, Cascada et Insignia - étaient alors concernés.

Plusieurs hauts dirigeants de Volkswagen, dont l'ancien patron Martin Winterkorn, font l'objet de différentes enquêtes pour fraude, manipulation de cours de Bourse ou publicité mensongère. Le ministère allemand des Transports a annoncé ce samedi que le constructeur automobile, filiale de PSA, était visé par une enquête.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL