Pau: cinq personnes dont un enfant meurent dans un incendie

Claudine Rigal
Juillet 10, 2018

Selon la voisine interrogée par l'AFP, l'appartement était occupé par un couple franco-espagnol, parents d'un enfant de deux ans.

Selon plusieurs témoignages il y avait beaucoup de sang sur les lieux.

Ce sont les pompiers, appelés à 6h40 pour un incendie au 1er étage du 10 rue Richelieu qui ont fait la macabre découverte. Les 27 personnes de la résidence ont dû être évacuées. Le drame s'est déroulé à l'intérieur (de l'appartement, NDLR).

Des "filaments de sang" sur une façade, un canapé qui se consume, une violente dispute évoquée par une voisine: les enquêteurs privilégiaient mardi la piste du différend familial après la découverte à l'aube des corps de quatre adultes et un enfant par les pompiers dans un appartement à Pau. "Il y a des traces de violences sur un couple et l'épouse de l'autre ".

Les circonstances de ce drame restent effectivement encore à établir. " Selon les premiers éléments, les secours ont été contactés, vers 6 h 40, ce mardi, par une personne " qui ne pouvait pas ouvrir la porte de l'appartement dans lequel a eu lieu l'incendie et qui s'inquiétait, car elle voyait du sang couler sur le rebord d'une des fenêtres ", a-t-on précisé. "On ne sait rien de plus", a indiqué Jean-Paul Brin, premier adjoint à la mairie de Pau à l'AFP.

La piste d'un drame familial est désormais privilégiée. Les enquêteurs de la police judiciaire, qui a été saisie de l'enquête, cherchaient toujours à identifier les victimes, qui seraient toutes d'origine espagnole, sauf le père de l'enfant, selon une voisine. Les pompiers ont rapidement maîtrisé l'incendie.

D'après l'adjoint au maire de Pau en charge la Sécurité, Marc Cabane, interrogé par La République des Pyrénées , "l'incendie a probablement été déclenché par l'auteur, qui s'est suicidé". "Deux autres personnes membres de la famille étaient également présentes hier soir", écrit le journal. L'homme était français. Sa femme, une Espagnole d'une trentaine d'années, était professeure stagiaire au collège de La Hourquie, à Morlaàs, rapporte Sud-Ouest.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL