Plus de 70 millions de comptes suspendus en deux mois — Twitter

Claudine Rigal
Juillet 10, 2018

Une situation qui fait réagir le président nord-américain Donald Trump, grand adepte du réseau social.

Twitter fait le ménage sur sa plateforme en suspendant plusieurs dizaine de millions de comptes depuis mai. " Avec les informations contradictoires des sources du 'Washington Post' et l'absence de commentaire officiel de la part de Twitter, il est difficile d'évaluer l'impact réel de cette initiative [de chasse aux comptes suspicieux, NDLR] sur le nombre d'utilisateurs ", écrit dans une note Scott Devitt, un analyste de la banque d'investissement Stifel.

C'est suite à la prolifération de comptes pro-Trump, ouverts et gérés depuis la Russie lors de la dernière campagne présidentielle US, que Twitter avait mis en place une nouvelle politique de modération plus stricte vis-à-vis des comptes à l'activité douteuse.

"La plupart des comptes que nous supprimons ne sont pas inclus dans nos statistiques dans la mesure où ils ont été inactifs durant 30 jours ou plus, ou que nous les avons repérés au moment de l'inscription et qu'ils n'ont jamais été comptabilisés", a-t-il affirmé, renvoyant à davantage de détails au moment de la publication des résultats trimestriels de la société le 27 juillet. Dans cette optique, 70 millions de comptes suspectés de propager des fausses informations ont été tout simplement effacés. Twitter se défend évidemment de vouloir censurer qui que ce soit, et dit chercher d'abord à s'en prendre à de faux comptes alimentés par des robots en fausses informations et autres articles de propagande.

Ces suspensions, qui ont lieu aux mois de mai et juin, sont deux fois plus nombreuses que celles que le réseau social a comptabilisées au mois d'octobre 2017. Une occasion de plus pour lui de "tirer" sur deux journaux qui reçoivent régulièrement ses critiques: le New York Times et... le Washington Post. "Twitter supprime des faux comptes à un rythme record".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL