Pour Trintignant, "le cinéma, c est fini"

Pierre Vaugeois
Juillet 22, 2018

Celui qui a incarné près de 160 rôles au cinéma et au théâtre parle sans détour de sa maladie qu'il officialisait en septembre dernier, dans les colonnes de Première: "Quand je signe des autographes (comme je ne vois plus grand-chose, c'est difficile mais bon), je signe "Jean-Louis Trintignant" et je précise en dessous "à la fin de sa vie (.) Avant j'avais peur du cancer". Il explique ainsi à Nice Matin avoir refusé de tourner dans le prochain film de Bruno Dumont. Je ne me déplace plus tout seul, j'ai toujours besoin d'avoir quelqu'un auprès de moi pour me dire: "'Attention, il y a un meuble devant toi, tu vas te casser la gueule'".

L'acteur s'est également confié sur son extrême timidité. L'acteur aujourd'hui âgé de 87 ans avait annoncé dans une interview pour le magazine Première être atteint d'un cancer de la prostate en 2017. Et puis la notoriété, ça ne m'a jamais intéressé. Nous sommes déjà bien payés, on ferait mieux de donner des Oscars aux gens qui font des métiers pas marrant.

Je ne me bats pas. Je laisse faire. J'ai trouvé un médecin marseillais qui essaie un nouveau truc. "Je laisse faire. Je ne fais pas de chimio, même si j'y étais prêt".

Évoquant l'idée de la réincarnation, l'acteur répond. En effet, en 2003, l'actrice Marie Trintignant meurt sous les coups de son compagnon, le chanteur Bertrand Cantat. "J'y crois et j'y croirai jusqu'à la mort". Entré dans l'histoire du cinéma avec "Un homme et une femme" de Claude Lelouch - Palme d'or à Cannes en 1966 -, Jean-Louis Trintignant a remporté un prix d'interprétation à Cannes pour "Z" de Costa Gravas en 1969, et un César du meilleur acteur pour "Amour" de Michael Haneke en 2013.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL