Quelle est cette boule étrange autour de Jupiter?

Alain Brian
Juillet 20, 2018

C'est en explorant les confins du Système solaire, à la recherche d'une planète appelée "Planète X" ou "Planète Neuf", qu'une équipe d'astronomes de l'Institution Carnegie pour la science conduite par Scott Sheppard, a découvert, au printemps 2017, 12 nouvelles lunes qui gravitent autour de Jupiter. En effet, initialement, Scott S. Sheppard et son équipe d'astrophysiciens de l'Institution des Sciences de Carnegie utilisaient un télescope terrestre afin de traquer la potentielle Neuvième Planète du Système solaire. Elle mesure un peu moins d'un kilomètre de diamètre seulement, ce qui en fait " probablement " le plus petit satellite de Jupiter. Son orbite est par ailleurs "différente de celle de toutes les autres lunes jupitériennes connues", précise l'astronome. " Nous avons dû observer les nouveaux candidats un mois plus tard et encore un an plus tard pour confirmer qu'ils étaient en orbite autour de Jupiter et étaient donc des lunes de Jupiter ".

Deux autres lunes, plus proches de la planète et tournant dans le même sens que cette dernière, complètent leur tour en un an.

Ce n'est pas grand-chose en comparaison avec Ganymède qui est le plus imposant satellite naturel de Jupiter, et même du Système solaire. "Les collisions frontales peuvent rapidement disloquer les satellites et les réduire en poussière ". Les astronomes ont proposé de baptiser "Valetudo" la "boule étrange", du nom de l'arrière-petite-fille du dieu romain Jupiter, déesse de la santé et de l'hygiène. Sur les douze nouvelles lunes découvertes, 9 tournent en sens opposé et 3 dans le même sens que la rotation de Jupiter. Neuf d'entre elles, situées sur les orbites les plus éloignées de Jupiter, appartiennent à trois groupes distincts, bouclant leur orbite en environ deux ans.

"Ces lunes sont les restes des briques ayant servi à former les planètes géantes, tous les autres matériaux ayant déjà été absorbés lors de la formation planétaire " explique Sheppard. L'équipe pense que Valetudo est la résultante d'une collision entre une lune plus grande et une lune rétrograde.

Ce fut une grosse surprise pour la plupart des chercheurs de la Carnegie Institution for Science. "Mais l'équipe, qui utilise le télescope Víctor M. Blanco (récemment modernisé) de l'Observatoire interaméricain du Cerro Tololo, au Chili, avait aussi Jupiter en ligne de mire, ce qui lui a permis de faire cette découverte".

Sur la base des observations de l'équipe, Gareth Williams, du Minor Planet Center de l'International Astronomical Union, a pu calculer les orbites de ces nouvelles lunes. Il a fallu un an pour confirmer la trajectoire de leurs orbites à l'aide de plusieurs autres télescopes aux Etats-Unis et au Chili.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL