Retrait de certains médicaments contre l'hypertension

Evrard Martin
Juillet 29, 2018

En France, 1,3 million de personnes seraient traitées avec les médicaments incriminés. En effet, certains médicaments à base de valsartan, une molécule utilisée pour les traitements en cas d'insuffisance cardiaque, d'hypertension artérielle ou encore après un infarctus cardiaque ont été rappelés par précaution début juillet. Une enquête est en cours au niveau européen.

Quel est ce défaut de qualité?

Les autorités ont repéré une impureté dans la substance active fabriquée par la société chinoise Zhejiang Huahai Pharmaceuticals. L'impureté, la N-Nitrosodiméthylamine, est considérée comme cancérigène. C'est l'Agence européenne du médicament (EMA) qui, la première, a signalé cette anomalie dont l'origine remonterait à 2012, selon l'Agence française du médicament (ANSM). Environ la moitié des médicaments à base de valsartan sont concernés.

Cette mesure de retrait des produits dans les pharmacies concerne à peu près la moitié des médicaments à base de valsartan et neuf laboratoires (Arrow Génériques, Biogaran, Cristers, EG Labo, Evolupharm, Ranbaxy Pharmacie Génériques, Sandoz, Zentiva et Zydus).

Les autres spécialités contenant du valsartan ou autres médicaments de la même classe thérapeutique ne sont pas concernés à ce jour et restent disponibles.

Si vous prenez des solutions médicamenteuses à base de valsartan, n'arrêtez surtout pas votre traitement.

Finalement, un numéro vert gratuit vient d'être mis en place pour répondre aux interrogations des patients: le 0 800 97 14 03.

L'ANSM a mis en ligne les listes des médicaments impactés et ceux qui ne le sont pas, et demande de se rapprocher des pharmaciens.

"Le message important, c'est qu'il n'y a pas de risque immédiat, aigu pour la santé des patients, par contre l'arrêt immédiat du traitement représente un risque immédiat", explique la directrice générale adjointe de l'ANSM, Christelle Ratignier-Carbonneil. "Ce numéro vert est accessible gratuitement du lundi au vendredi de 9 heures à 19 heures", a indiqué l'agence dans un communiqué.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL