Ryanair : 600 vols supprimés la semaine prochaine

Xavier Trudeau
Juillet 20, 2018

Ryanair dit avoir proposée aux 100 000 passagers concernés " la possibilité d'être réaffectés sur un vol alternatif opérant dans les sept jours avant ou après les 25 et 26 juillet ".

" Jusqu'à 200 vols quotidiens " seront annulés depuis/vers l'Espagne, 50 depuis/vers le Portugal et 50 depuis/vers la Belgique, a indiqué la société ce mercredi dans un communiqué. En Belgique, la compagnie a déjà annoncé l'annulation d'environ un tiers des vols. Un nombre tout à fait insuffisant vu l'ampleur des actions selon la CNE, qui redoute que l'entreprise irlandaise ne "chipote avec les législations" en faisant notamment appel à du personnel basé dans d'autres pays. En plein conflit social avec ses salariés dans différents pays européens, Ryanair continue à ne plus assurer une partie de ses vols. Ce vendredi 20 juillet, la compagnie aérienne à bas coût a annulé 24 vols entre l'Irlande et le Royaume-Uni pour cause de grèves de ses pilotes en Irlande.

Chaque jour de grève "48 vols, tant des départs que des arrivées, seront supprimés", a précisé le porte-parole. Dans ce cas, la compagnie s'engage à rembourser intégralement le prix du billet dans les 7 jours. Lors d'une première journée d'action jeudi passé, 30 des 290 vols avaient dû être annulés.

"Ces grèves n'ont aucune justification et aucun autre but que de gâcher les vacances familiales et bénéficier à d'autres compagnies", a estimé le directeur marketing de Ryanair Kenny Jacobs. Ryanair affirme pourtant accorder à son personnel les meilleures conditions de travail du secteur du transport aérien " low cost ". L'entreprise a d'ailleurs rappelé sur Twitter que les membres d'équipage gagnaient un salaire allant jusqu'à 40 000 par an ainsi que 14 jours de repos par mois et des commissions sur les ventes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL