Sanofi met son usine de Mourenx à l'arrêt — Rejets toxiques

Xavier Trudeau
Juillet 10, 2018

Un nouveau chapitre s'ouvre dans l'affaire Dépakine. Encore d'après France Info, l'association France Nature environnement a décidé de porter plainte ce lundi 9 juillet contre l'usine en question.

Selon Franceinfo et Mediapart, l'usine Sanofi du bassin de Lacq à Mourenx, qui fabrique la Dépakine, polluerait bien au-delà des normes autorisées. L'usine a l'autorisation d'émettre " cinq composés organiques volatils (bromopropane, toluène, isopropanol, valéonitrile et propène) dans l'air dans la limite globale de 110 mg/m3", a indiqué FNE dans un communiqué. "Il en émet en réalité 770 000 mg/m3, soit 7 000 fois plus que la norme autorisée", affirme encore FNE, qui fédère 3 500 associations de protection de l'environnement. Sanofi avait d'abord réagi lundi en reconnaissant " un problème de dépassement localisé des seuils de rejet de vapeur de solvants", mais avait assuré que les populations n'étaient " pas exposées à des niveaux supérieurs aux seuils fixés par la réglementation ".

" Sanofi n'a communiqué cette information à la préfecture qu'en mars dernier [.], six mois après avoir constaté ces dépassements, alors qu'il aurait dû le faire immédiatement", affirme l'association qui s'appuie sur un rapport la Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement (DREAL, voir le document ci-dessous). Si ces dépassements ont été possibles c'est parce que Sanofi ne contrôlait pas ses trois colonnes (de l'usine), mais une seule. "Jamais contrôlées, les deux autres ont envoyé ces quantités astronomiques de polluants dans l'air ", poursuit la FNE qui, avec l'association Sepanso 64, demande l'arrêt immédiat des pollutions quitte à envisager la fermeture administrative du site. Le groupe se base sur une étude dimpact livrée par un organisme indépendant, mais dont le nom na pas été rendu public. Un plan daction a été engagé dans le but de les réduire "significativement". "Cette période de maintenance permettra de procéder à des analyses et des installations d'équipements complémentaires pour continuer à réduire drastiquement les rejets associés à l'activité du site".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL