"Si je peux aider Michaël Blanc, ça sera avec plaisir" — Ardisson

Pierre Vaugeois
Juillet 22, 2018

Samedi 21 juillet, le Français Michaël Blanc prépare sa sortie de prison, après 19 ans passés derrière les barreaux en Indonésie.

Le 26 décembre 1999, Michaël Blanc, cuisinier originaire de Haute-Savoie, est arrêté à l'aéroport international de Bali pour possession de 3,8 kilos de haschisch dans des bouteilles de plongée. Il avait bénéficié en 2009 d'une grâce présidentielle partielle avant de voir sa peine commuée en 20 ans de prison.

Agé aujourd'hui de 45 ans, le Français doit quitter l'archipel d'Asie du Sud-Est dans la soirée, a indiqué à l'AFP un responsable du ministère indonésien de la Justice. Michaël Blanc est arrivé à l'aéroport Soekarno-Hatta de Jakarta escorté par trois agents de l'immigration, et accompagné par sa mère, Hélène Le Touzey, qui a beaucoup oeuvré pour sa libération. Les deux Français ont embarqué sur un vol de Turkish Airlines à destination d'Istanbul où ils feront une escale avant de reprendre un autre vol. Ils sont attendus en France dimanche. La médiatisation de sa situation a déclenché une importante mobilisation en France, avec des pétitions signées par des personnalités et de nombreux anonymes.

Dès le début de l'affaire, l'animateur de télévision français Thierry Ardisson avait pris la défense du détenu pendant ses émissions, allant jusqu'à organiser un "Michaëlthon", une vente aux enchères d'objets de célébrités, pour financer son comité de soutien. Alors que Michaël Blanc doit rentrer en France ce dimanche, l'animateur de Salut les terriens se réjouit sur Europe 1 de cet heureux dénouement et l'assure: "si je peux l'aider, ça sera avec plaisir". Impatient de rencontrer M. Blanc dès son retour en France, M. Ardisson a déclaré qu'il s'agissait d'un "héros moderne à la "Midnight Express", une référence au film d'Alan Parker sur un Américain détenu en Turquie pour trafic de drogue. Hélène Le Touzey s'est beaucoup impliquée, d'abord pour lui obtenir une réduction de peine, et ensuite pour le faire libérer. Un moment, il m'avait demandé de partir pour pouvoir en finir avec la vie. "J'étais à Bali dans les années 1974-1975, je ne trafiquais pas de drogue mais j'avais des amis qui le faisaient (.) et quand Michaël Blanc a été arrêté, j'ai vu mes potes", raconte-t-il, avant de préciser l'avoir aidé "parce que ça me rappelait des aventures de ma jeunesse et parce que je pouvais le faire, je disposais d'une émission, Tout le monde en parle, qui était très regardée".

"Ça fait un mois qu'il est en France dans son esprit".

Parmi ces sept condamnés dans les couloirs de la mort: Serge Atlaoui, arrêté en Indonésie en 2005 dans un laboratoire clandestin de production d'ecstasy près de Jakarta a été condamné en 2007 à la peine capitale.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL