Sida: une "étape importance" dans la création d'un vaccin

Evrard Martin
Juillet 10, 2018

D'après les résultats d'une étude publiée le 7 juillet 2018 dans le magazine spécialisé The Lancet, la science est sur le point de mettre au point un vaccin efficace contre le virus du Sida.

Cette étude a été réalisée sur 393 adultes en bonne santé, séronégatifs, de 18 à 50 ans, en Afrique de l'Est, du Sud, en Thaïlande ainsi qu'aux Etats-Unis, sur une période allant de février à octobre 2015.

Une équipe de scientifiques menée par des chercheurs de Harvard viennent de faire ce qui pourrait être une percée dans le domaine de la recherche contre les infections comme le VIH. En fonction de ces résultats, on sera en mesure de déterminer si ce vaccin sera ou non une barrière pour les humains contre le VIH. Un vaccin expérimental a provoqué une réaction immunitaire chez des humains et protégé des macaques de l'infection. " Ces résultats représentent une étape importante", assure le professeur Barouch. Dan Barouch, qui dirige l'étude, évoque une solution " robuste ".

Si le développement de ce vaccin est désormais suffisamment avancé pour lancer un test sur 2.600 femmes en Afrique australe, le chercheur reste mesuré et rappelle qu'il n'y avait aucune garantie que les tests suivants soient aussi positifs.

D'ailleurs, les premiers résultats en conditions réelles ne sont pas attendus avant 2021 ou 2022.

Ce sera seulement le cinquième concept de vaccin contre le HIV. Certains ont reçu l'une des combinaisons vaccinales possibles ou un placebo, à travers quatre injections en 48 semaines.

Les tests ont montré l'innocuité. Parmi les participants, cinq ont montré des effets indésirables, comme des douleurs abdominales, une diarrhée, des vertiges ou des douleurs au dos. De plus, l'équipe de chercheurs a remarqué que son vaccin protégeait 67% des macaques rhésus contre le virus de l'immunodéficience simienne (VIS). D'autres spécialistes interrogés par l'AFP ont salué ce progrès.

Selon l'Organisation mondiale de la santé, près de 37 millions de personnes vivent avec le VIH ou le Sida. Pas moins de 1,8 million de nouveaux cas ont été diagnostiqués en 2016. Pour le Français Jean-Daniel Lelièvre, du Vaccine Research Institute (Agence nationale de recherches sur le Sida): " Ce n'est probablement pas le vaccin définitif, mais ça peut être une avancée phénoménale".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL