Simone Veil accueillie dans l'émotion au Panthéon parmi " les héros français "

Pierre Vaugeois
Juillet 2, 2018

"Nous avons voulu que Simone Veil entre au Panthéon sans attendre le passage des générations pour que ses combats, sa dignité, son espérance restent une boussole dans les temps troublés que nous traversons", a précisé Emmanuel Macron.

Les cercueils de Simone Veil, décédée le 30 juin 2017, et de son époux reposent désormais dans la nef du Panthéon. "Le président Emmanuel Macron, qui a prononcé un discours sur le parvis de la nécropole, a assuré: "[La décision de transférer Simone Veil au Panthéon] ne fut pas seulement la mienne, ce ne fut pas non plus celle de sa famille qui cependant y consentit, cette décision fut celle de tous les Français".

En plus d'avoir obtenu la dépénalisation de l'interruption volontaire de grossesse sous le gouvernement de Valéry Giscard d'Estaing, elle "se battit pour que justice soit faite aux femmes, pour leur indépendance financière, leur autonomie conjugale, l'égalité dans l'autorité parentale" a-t-il rappelé. Ils reposeront dans le caveau VI, à proximité des grands résistants comme Jean Moulin, André Malraux ou encore René Cassin.

La France a rendu dimanche matin un ultime hommage à l'ancienne ministre de la Santé, rescapée de la Shoah et figure majeure de l'Europe, au Panthéon. Une vie qui a toujours habité, malgré tout, Simone Veil, digne et forte.

Le Centre des monuments nationaux a également annoncé que les visites au Panthéon seront exceptionnellement gratuites jusqu'au 8 juillet.

La cérémonie commencera donc vers 11 heures, pour se terminer par un discours du Président de la République.

Emmanuel Macron devantlles marches du Panthéon, pendant la cérémonie en hommage à Antoine et Simone Veil, le 1er juillet 2018.

Avec Simone Veil, qui s'est "battue pour que justice soit faite aux femmes", "entrent ici ces générations de femmes qui ont fait la France, sans que la Nation leur offre la reconnaissance et la liberté qui leur était due", a estimé le président de la République. Un moment intense qui a laissé place à la stupeur, à la méditation, lors diffusion du "Silence des camps d'Auschwitz Birkenau" enregistré par David Teboul, auteur du documentaire "Simone Veil, une histoire française". Son successeur François Hollande a lui expliqué que "Beaucoup de femmes, mais aussi beaucoup d'hommes se reconnaissent en elles".

" Nous devons à Simone Veil de ne pas laisser les doutes et les crises qui frappent l'Europe atténuer la victoire éclatante que depuis 70 ans nous avons remportée sur les déchirements et les errances des siècles passés", a-t-il ajouté. Sur France 2, Nicolas Sarkozy a salué la mémoire de Simone Veil, "une amie sentimentale, chaleureuse, drôle, prévenante, sensible, un personnage historique qui a embrassé tous les drames du XXe siècle".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL