Trump juge "peut-être illégal" un enregistrement à son insu

Claudine Rigal
Juillet 21, 2018

Et d'ajouter: " Votre président préféré n'a rien fait de mal ".

Donald Trump a jugé samedi "totalement inédit" et "peut-être illégal" d'avoir été enregistré à son insu par son ex-avocat personnel Michael Cohen lorsque les deux hommes évoquaient la possibilité d'acheter le silence d'une ancienne playmate avec laquelle le magnat de l'immobilier aurait eu une liaison.

Si un autre avocat de Donald Trump, Rudy Giuliani, avait réagi vendredi et confirmé l'existence de cet enregistrement, c'est la première réaction directe du président américain.

L'avocat de longue date du locataire de la Maison-Blanche, Michael D. Cohen, a enregistré secrètement une conversation avec Donald Trump deux mois avant l'élection. Dans cette conversation il était question de racheter rachat le témoignage de Karen McDougal, une " playmate " qui prétend avoir eu une relation avec le président en 2006, peu après la naissance de Barron, le fils qu'il a eu avec Melania Trump.

L'enregistrement a été saisi par les enquêteurs du FBI lors d'une perquisition dans les bureaux de Michael Cohen, selon le New York Times (en anglais).

Avant le scrutin présidentiel de novembre 2016, l'équipe de campagne du candidat républicain a nié avoir eu connaissance d'une transaction avec l'ancien mannequin Karen McDougal, mais l'enregistrement, que Reuters n'a pu consulter, pourrait démontrer le contraire. Donald Trump semble ouvert à l'idée et interroge même son avocat quant au mode de paiement. Cette pratique appelée " catch and kill " outre-Atlantique vise à empêcher la " sortie " d'informations potentiellement compromettantes.

David J. Pecker, l'homme à la tête de la compagnie qui détient le journal The Enquirer est un ami de Donald Trump.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL