Une femme vivait avec un ver dans le dos — Dijon

Evrard Martin
Juillet 18, 2018

Une femme de 35 ans a été admise aux urgences durant l'automne en se plaignant d'intense douleur dans le dos explique le chef du département d'infectiologie du CHU de Dijon.

Des examens approfondis ont permis de révéler qu'un ténia s'était en fait logé dans sa 9ème vertèbre et comprimait sa moelle épinière. Une jeune femme de 35 ans qui souffrait d'une hydatidose, maladie provoquée par l'ingestion accidentelle d'œufs de parasite, a été opérée avec succès à Dijon (Côte-d'Or).

La jeune femme avait été admise aux urgences à l'automne dernier en Côte-d'Or, après d'intenses douleurs au dos, a expliqué le chef du département d'infectiologie du CHU de Dijon dans un article publié par la revue britannique.

Cette cavalière disait ressentir des "chocs électriques" dans les jambes et avoir de plus en plus de mal à monter à cheval depuis quelques mois. Il s'agit d'une maladie rare provoquée par l'ingestion accidentelle d'œufs de parasite, soit au contact d'animaux ou soit en ingérant de la nourriture souillée par des déjections.

Le ténia avait évolué dans son corps et s'était déplacé dans ses vaisseaux sanguins jusqu'à se loger dans le 9e vertèbre, un endroit extrêmement rare.

"Le parasite s'est trompé de chemin..." Le ver commençait à titiller la moelle épinière, c'est pour cela qu'elle ressentait ces douleurs. Neuf mois après, la patiente ne présente pas de séquelles. La plupart du temps, ce sont des personnes originaires des zones endémiques, à l'étranger, qui sont touchées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL