Une huitième personne a été extraite de la grotte — Thaïlande

Evrard Martin
Juillet 10, 2018

Un cinquième garçon a été extrait, ce lundi, de la grotte en partie inondée de Thuam Luang, dans le nord de la Thaïlande, où un groupe de 12 adolescents et leur entraîneur de football ont été pris au piège le 23 juin, a fait savoir l'armée thaïlandaise. Ce parcours périlleux a coûté la vie à un plongeur vendredi lors d'une opération de ravitaillement des enfants. Entre boyaux inondés et passages étroits dans lesquels il faut se faufiler, le parcours est semé d'embûches.

"Dans quelques heures, nous aurons de bonnes nouvelles" à annoncer, a assuré le chef de la cellule de crise, Narongsak Osottanakorn, habituellement très prudent. La dernière phase d'évacuation a débuté vers 10h08.

Après que les premiers enfants ont été extraits de la grotte dimanche, l'opération de sauvetage a repris lundi matin à 11h00 (07h00 heure de Paris).

" Si nous en sortons cinq, nous devons changer les plans", a-t-il dit. Un responsable des opérations de secours a expliqué à l'AFP que les horaires de la nouvelle mission n'avaient pas encore été fixés.

Seulement cinq personnes demeurent donc captives de la grotte de la province de Chiang Rai, au terme des deux premiers jours de la mission.

Une course contre la montre.

Après cette découverte, les sauveteurs ont désespérément passé en revue toutes les solutions possibles, percer des tunnels dans la montagne ou attendre sous terre pendant des semaines la fin de la mousson.

Mais face à la menace de nouvelles pluies et à la baisse des niveaux d'oxygène dans la chambre où le groupe avait trouvé refuge, les autorités ont décidé dimanche de tenter le tout pour le tout. Les progrès des opérations ont en tout cas réjoui les proches et les familles des enfants.

L'adjoint en question, Sitthichai Klangpattana, a précisé que l'opération de sauvetage s'est conclue pour la journée, sans fournir de détails sur l'état de santé des jeunes rescapés.

"Je veux qu'il soit en bonne santé et qu'il revienne vite à l'école".

Quand le deuxième groupe d'enfants a revu la lumière lundi soir, l'équipe de commandos de la marine thaïlandaise a salué l'événement d'un simple "Hooyah" sur sa page Facebook, faisant s'enflammer les réseaux sociaux du pays. Le ministre de l'Intérieur, Anupong Paojinda, a déclaré à la presse que ces quatre garçons étaient en bonne santé mais toujours à l'hôpital. "Si, comme je l'espère, (les enfants) retrouvent leurs familles dans les jours qui viennent et que leur état de santé leur permet de voyager, la Fifa serait heureuse de les inviter à assister à la finale de la Coupe du monde", a-t-il écrit dans une lettre datée du 5 juillet, à l'attention du président de la Fédération Thaïlandaise de Football, relayée par les médias, notamment le journal 20 Minutes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL