VIH. Un traitement préventif efficace

Evrard Martin
Juillet 28, 2018

Parmi eux, 44 % ont pris le médicament tous les jours, 53 % l'ont pris " à la demande", c'est-à-dire avant un rapport sexuel à risque. Cette stratégie s'appelle la PrEP ou prophylaxie pré-exposition. La Prep était correctement utilisée et bien tolérée, aucun participant n'ayant arrêté l'etude en raison d'effets indésirables. Aucune nouvelle infection au VIH n'a été relevée pendant ce suivi, que la Prep soit prise en continu ou à la demande. Jean-Michel Molina estime que 85 contaminations ont ainsi été évitées dans la cohorte, si on se réfère au taux d'incidence du VIH chez les HSH n'utilisant pas la Prep constaté dans l'étude Ipergay. Par ailleurs, 20 % de ces personnes se protégeaient également avec un préservatif.

Plus aucune contamination par le virus du sida. Les résultats de l'étude sur ce traitement préventif anti-VIH (PrEP) réalisée entre mai 2017 et mai 2018 sur 1435 volontaires, ont été présentés cette semaine à Amsterdam à l'occasion de la Conférence internationale sur le sida. (2) Chef du service des maladies infectieuses et tropicales de l'hôpital Saint-Louis, AP-HP, avec le Dr Jade Ghosn de l'hôpital Hôtel-Dieu, AP-HP et Daniela Rojas-Castro de l'association AIDES.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL