Alerte à la fièvre charbonneuse — Hautes-Alpes

Evrard Martin
Août 21, 2018

Plus de 50 animaux ont été tués depuis fin juin par la fièvre charbonneuse - maladie causée par des spores pouvant rester inactives pendant des dizaines d'années dans le sol - dans le département des Hautes-Alpes, a informé l'AFP.

Les premiers cas chez l'animal ont été observés à Montgardin (PACA). La fièvre charbonneuse cause une mort foudroyante chez les bovins, le plus souvent en moins de 24 heures. L'animal présente notamment un gonflement abdominal et des hémorragies au niveau des orifices naturels.

Les autorités locales entreprennent actuellement une série de mesures visant à limiter la propagation de la maladie. C'est le meilleur moyen de stopper l'épidémie avec le traitement antibiotique selon Serge Cavalli, directeur adjoint de la Direction dépatementale de protection des populations, interviewé par BFMTV.

Mais les vétérinaires font face à une pénurie temporaire, le laboratoire espagnol qui les produit étant fermé au mois d'août.

D'après l'agence régionale de santé (ARS), cette maladie est transmissible à l'homme mais ces cas sont extrêmement rares. À ce jour aucun malade n'a été détecté dans les Hautes-Alpes.

Dans les Hautes-Alpes, 103 personnes entrées "potentiellement en contact" avec la maladie ont été recensées par l'ARS. Depuis 1999, plus d'une centaine de foyers ont été enregistrés en France, de 0 à 10 par an en moyenne, davantage durant les étés chauds qui suivent des périodes de pluies abondantes. Elle connait une variante gastro-intestinale ainsi qu'une autre dite "par inhalation", la plus grave. Même si la préfecture des Hautes-Alpes affirme que le risque de contamination pour l'homme est faible, on peut apercevoir dans les communes comme celle de La Bâtie-nueve ou Montgardin des affiches placardées dans les rues où il est recommandé à la population de: respecter les enclos des pâtures, ne pas toucher les animaux trouvés morts, tenir les chiens en laisse et ne pas cueillir les baies sauvages et les champignons.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL