Alexis Kohler de nouveau soupçonné de conflit d'intérêts

Claudine Rigal
Août 8, 2018

Selon Mediapart, le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler se serait retrouvé dans une situation de conflit d'intérêts à l'époque où il siégeait au conseil de surveillance du port du Havre.

Alexis Kohler, le 15 mai 2017.

L'étau se resserre autour d'Alexis Kohler.

Les accusations initiales de conflit d'intérêts portées par Mediapart contre Alexis Kohler tenaient à sa présence, à partir de 2010, au sein du conseil d'administration de STX (les chantiels navals de Saint-Nazaire), dont MSC était le principal actionnaire, avant qu'il rejoigne l'armateur en août 2016. Ils avaient notamment entraîné l'ouverture d'une enquête du parquet national financier visant à " vérifier si les règles relatives à la mise en disponibilité des agents publics ont bien été respectées ".

Alexis Kohler affirme s'être "toujours déporté" quand, au sein de ses précédentes fonctions où il représentait l'État, il était question de MSC. Finalement, en août 2016, il parvient à devenir le directeur financier de la filiale croisière, après feu vert de l'institution. Le Premier ministre Edouard Philippe, qui siégeait également au conseil en tant que maire du Havre a dit connaître Alexis Kohler depuis longtemps et "admiré sa très grande intégrité, son sens de l'Etat et sa force de travail au service de l'intérêt général". Le proche d'Emmanuel Macron a pris la parole lors de deux réunions, en septembre 2010 et 2011. L'Elysée et le Premier ministre n'ont pas commenté ces nouvelles révélations, mais la présidence avait affirmé fin mai que "M. Kohler ne s'est jamais trouvé ou placé en position décisionnaire ou en situation de faire valoir une opinion personnelle dans les travaux internes et délibérations concernant MSC".

Mediapart a annoncé avoir saisi la Commission d'accès aux documents administratifs (CADA) pour obtenir la déclaration d'intérêts d'Alexis Kohler lors de sa nomination au port du Havre. Interrogé par l'AFP, l'Elysée n'a souhaité faire "aucun commentaire" compte-tenu de l'enquête en cours. "Ceci reste effectif pour le présent comme pour l'avenir".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL