Altice chute de plus de 12%, pénalisé par des résultats en baisse

Xavier Trudeau
Août 4, 2018

Le groupe a vu reculer son chiffre d'affaires (-4,8%) et son Ebitda (-10,3%) sur un an, passant respectivement à 3,48 milliards d'euros et 1,31 milliard d'euros sur le deuxième trimestre 2018.

PARIS, 2 août (Reuters) - Altice Europe a poursuivi sa reconquête commerciale au deuxième trimestre, affichant des gains d'abonnés dans le fixe et le mobile en France grâce à une stratégie offensive de promotions qui a toutefois pesé sur ses revenus et sur sa marge opérationnelle.

Sur la période d'avril à juin, SFR a regagné des abonnés dans le fixe (+13.000) pour le deuxième trimestre d'affilée. Les chiffres financiers sont encore en baisse tandis que les abonnés reviennent. Il en compte 6 millions au total.

Pour faire revenir les clients, un opérateur télécoms dispose de deux arguments majeurs: la qualité de son réseau et ses prix.

Sa filiale SFR a pourtant annoncé la poursuite des recrutements de nouveaux abonnés entamés en début d'année après le virage stratégique qui a vu Patrick Drahi et ses lieutenants proches reprendre les rênes du groupe et donner un peu de mou à la convergence télécom-média pour mieux se concentrer sur le remboursement de la dette et la récupération des clients perdus ces dernières années. Une chute de 16,3% du cours de son action à 2,409 euros a accueilli la publication d'un chiffre d'affaires et d'une rentabilité en dégradation, en raison des investissements consentis par le. "Si nous continuons sur cette voie, nous devrions pouvoir voir les revenus progresser de nouveau l'année prochaine", a estimé Alain Weill, directeur général d'Altice Europe, lors d'une conférence de presse téléphonique. L'Assemblée nationale ayant sifflé la fin de la partie, ce sont de 216 à 360 millions d'euros d'économies qui sont partis en fumée pour l'opérateur... En terme de perspectives, le groupe a confirmé ses objectifs sur l'exercice en cours, avec un flux de trésorerie disponible compris entre 2,3 milliards et 2,5 milliards d'euros, dont 1,5 milliard à 1,6 milliard d'euros pour SFR.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL