Après la catastrophe de Gênes, des photos festives embarrassent Matteo Salvini

Xavier Trudeau
Août 17, 2018

International Suite au terrible effondrement du viaduc de Gênes, le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini n'a pas hésité à tenir des propos virulents à l'encontre du gestionnaire du réseau routier Autostrade per l'Italia ( "Si j'avais été un de leurs dirigeants, j'aurais suspendu quelques péages, mais dans l'heure qui a suivi l'accident" ).

Le soir de la tragédie de Gênes, dans la nuit du mardi 14 août, Matteo Salvini participait à une soirée en Sicile. Ce sont les convives qui ont partagé ces photos, heureux d'immortaliser ce moment avec leur leader politique. Sur l'une d'entre elles, on peut voir Matteo Salvini prendre la pose en portant un gâteau, sur lequel on peut lire: "L'Équipe gagne!".

Les clichés de la soirée en question ont été relayés sur Twitter notamment.

Alors que le ministre de l'Intérieur souhaitait traquer les responsables de la tragédie du pont Morandi, Matteo Salvini est victime d'une violente campagne qui démontre à nouveau le potentiel de nuisance des réseaux sociaux.

Ses adversaires politiques ont immédiatement profité de cette polémique pour dégainer, comme le président démocrate Orfini: "Les images de Salvini faisant la fête durant des heures dramatiques pour Gênes sont une gifle pour la douleur de notre pays et la négation de ce principe." . "Les citoyens qui occupent des fonctions publiques ont pour devoir de les remplir avec discipline et honneur", dit la Constitution. Salvini devrait s'excuser", a commenté Emanuele Fiano, également membre du parti démocrate, cité par La Repubblica. Michele Anzaldi, député de ce même parti, a de son côté appelé à la démission du ministre de l'Intérieur. "Certains chacals de gauche m'attaquent parce que le soir du 14 août, j'ai osé dîner avec 300 personnes (.) en Sicile".

Matteo Salvini a répondu à ses détracteur qu'il avait été le premier à la brigade des sapeurs-pompiers pour suivre les opérations de sauvetage. Et d'ajouter: "aux parlementaires du Parti démocrate, qui ont été informés de mes voyages de ces deux jours, je demande des comptes au nom des Italiens de leur travail au cours des dernières années".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL