Bison Futé voit noir samedi dans le sens des départs

Xavier Trudeau
Août 5, 2018

Les automobilistes affrontent samedi des conditions de circulation très difficiles pour le grand chassé-croisé de l'été entre juillettistes et aoutiens, avec plus de 700 km de bouchons cumulés à la mi-journée et une situation encore compliquée par la canicule qui affecte les deux tiers du pays. La preuve, ce samedi est classé noir dans le sens des départs (Nord-Sud).

Bison Futé prévoit des conditions de circulation " extrêmement difficiles " pour ceux qui partent, et " difficiles " pour ceux qui rentrent. Dans le sens Narbonne-Montpellier, trafic saturé entre 13 h et 15 h, et dense entre 8 h et 13 h et 15 h et 19 h. 11 heures est le pire créneau horaire de la journée.

Dans la matinée, les vacanciers ont aussi dû s'armer de patience sur l'A9, entre Narbonne et Perpignan suite à un accident de circulation entre Sigean et Leucate. Mais aussi, du 6 juillet au 25 août, des animations sont déployées chaque vendredi et samedi sur 36 aires du réseau Vinci Autoroutes grâce au #BienArriver. Le pic de trafic est attendu vendredi vers 16h et samedi à 10h.

Pour le 3 août, dans le Sud-Est, Bison futé comme Vinci autoroutes déconseillent de se retrouver sur l'A7 entre Lyon et Orange, de 9 h à 21 h et entre Orange et Lançon-Provence, de 6 heures à 19 heures. Comme samedi, quittez ou traversez l'Île-de-France avant 10 heures. Elle a repoussé son départ en vacances et dimanche matin, elle doit se rendre aux urgences pédiatriques de l'hôpital Necker à Paris, et dans l'après-midi faire pour la presse un "point de situation nationale". Le trafic était également chargé en direction de l'ouest sur l'A10 vers Bordeaux, où il fallait 4h15 pour parcourir la distance entre Paris et Poitiers contre 2h30 habituellement.

Dimanche, les difficultés persisteront sur ces mêmes axes, à l'exception de l'A75 entre Clermont et Montpellier où la circulation redeviendra fluide. Du côté des retours, la journée de dimanche est classée verte.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL