Canicule : la Nièvre placée en vigilance orange

Claudine Rigal
Août 5, 2018

La Ville devait ouvrir cinq parcs supplémentaires toute la nuit pour permettre aux Parisiens de se rafraîchir.

Corollaire de cette vague de chaleur, une pollution à l'ozone touchait vendredi plusieurs régions du nord, de l'est et du sud-est, un épisode qui pourrait se poursuivre samedi par endroits, notamment en raison du trafic routier. Les météorologues pointent notamment le risque d'un prolongement de la canicule en septembre, a-t-elle relevé.

17h50: La situation sanitaire liée à la canicule était jeudi "maîtrisée" sur l'essentiel de la France avec cependant "des tensions" dans le Grand Est, a déclaré à la presse la ministre de la santé, Agnès Buzyn, lors d'une visite aux urgences du CHU de Nîmes.

"Le point que nous avons fait aujourd'hui montre qu'il y a peu d'hôpitaux en tension, sauf dans la région du Grand Est", a précisé la ministre après une conférence en direct et par téléphone avec les Agences régionales de santé et les services de l'Etat. Après des températures plus clémentes le week-end dernier, les fortes chaleurs sont de retour en cette fin de semaine.

La vigilance orange concernait vendredi 66 départements, égalant le record du 21 juin 2017 où le même nombre de départements s'étaient retrouvés sur la carte vigilance au même moment. "Avec la canicule qui va durer, vous allez voir affluer de plus en plus de personnes, les plus vulnérables - les plus touchés sont les SDF - et nous serons dans une sur-saturation", a estimé l'urgentiste sur RMC/BFM TV. Seule la partie nord-ouest de l'Hexagone est épargnée.

"Selon Météo France, les températures vont encore monter à partir de jeudi, tout particulièrement sur le sud-est du pays, du fait d'une remontée d'une masse d'air très chaude depuis l'Afrique du Nord-Ouest vers l'Europe de l'Ouest, bloquée par des hautes pressions sur la Scandinavie". Les températures maximales seront très chaudes avec 34 à 38 degrés sur la plupart du territoire, localement 39 à 40 degrés en basse vallée du Rhône. Les nuits seront très chaudes.

Ces températures caniculaires s'ajoutent à des conditions de circulation routière "extrêmement difficiles" prévues pour le second week-end du traditionnel chassé-croisé entre les "juillettistes" et les "aoûtiens", avec un samedi classé noir dans le sens des départs, prévient Bison Futé. Les services de Météo France ont ainsi enregistré plus de 23 °C à Montélimar et près de 22 °C à l'Est de Lyon.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL