Coupe Davis: une nouvelle formule condensée - Coupe Davis

Solenn Plantier
Août 16, 2018

Alors que le vote du projet de réforme de la Coupe Davis doit avoir lieu jeudi à Orlando, aux Etats-Unis, et que la France, malgré l'avis négatif de la plupart des joueurs et joueuses actuels, votera pour, le tennis français n'en démord pas: pour eux, cette réforme ne représente ni plus ni moins que la mort de la Coupe Davis telle qu'elle existait historiquement.

Les nations habilitées à voter se sont prononcées à hauteur de 71,4% en faveur de la proposition de l'ITF alors qu'une majorité des deux tiers était requise. Les trois autres semaines traditionnelles de Coupe Davis (février, avril, septembre) serviront à organiser les rencontres des divisions inférieures qui, elles, ne seront pas affectées par la réforme. Le format cinq sets, déjà supprimé il y a un peu plus de dix ans dans les finales de Masters 1000 puis en finale du Masters, sera désormais limité aux seuls tournois du Grand Chelem.

Fini les rencontres domicile-extérieure, celle-ci devrait se jouer sur terrain neutre et d'une traite, sur trois semaines, en début d'année. L'argument financier aura pesé de tout son poids. La fédération internationale a élaboré ce "relooking extrême" à travers un partenariat juteux avec le fonds d'investissement Kosmos, derrière lequel on retrouve notamment le footballeur du FC Barcelone, Gerard Piqué.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL