Desplat dégomme l'arbitrage vidéo en faveur du PSG — EAG

Solenn Plantier
Août 20, 2018

Peu visible lors du premier match du PSG face à Caen, l'assistance vidéo a en revanche tenu un rôle clé dans le Guingamp/PSG de ce samedi après-midi, notamment peu avant la demi-heure de jeu quand Guingamp pensait avoir doublé la mise.

Bordeaux devrait prochainement avoir des nouvelles de l'En Avant de Guingamp comme l'a annoncé le président Bertrand Desplat au micro de RMC ce vendredi.

Il y a une action assez litigieuse sur Marcus Coco, je ne sais pas s'il y a vraiment penalty mais je pense que ça aurait mérité d'être au moins contrôlé par l'arbitre central. Je dirais que ce n'était pas le grand soir de l'arbitrage vidéo. On était dans une zone grise.

" Je crois qu'on a eu deux mi-temps extrêmement contrastées". Il y a eu une interruption qui a duré beaucoup trop longtemps, qui casse le jeu et le rythme. Et quand je vois ce qui se passe aujourd'hui dans des clubs du sud-ouest, je me dis qu'il n'y a jamais de hasard dans la vie. Je pense qu'on doit récompenser le football offensif et ne pas s'arrêter seulement à deux joueurs qui se croisent. Là, il n'a pas compris la non-utilisation de la vidéo. C'était à eux de contredire éventuellement la décision de M. Turpin. S'il y avait un doute, alors il aurait dû être vérifié, comme on l'a pris en première mi-temps. Aux nombreux SMS que j'ai reçus, je pense que ça méritait d'être contrôlé et à ce niveau-là, la VAR a été défaillante.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL