Donald Trump met la pression sur Harley Davidson — USA

Claudine Rigal
Août 14, 2018

Donald Trump a trouvé sa nouvelle cible.

Ces allégations font référence au choix du constructeur, fin juin, de délocaliser la production de deux roues hors des États-Unis afin d'éviter l'augmentation des tarifs douaniers décidée par l'Union Européenne.

En week-end dans son golf de Bedminster dans le New Jersey, Donald Trump a accueilli des dizaines de motards du groupe de fans "Bikers for Trump", sous une pluie battante.

Les dirigeants de la marque américaine emblématique ont révélé, fin juin, qu'ils prévoyaient de relocaliser en Europe la partie de leur production qui est destinée à ce marché. Bruxelles avait annoncé, quelques jours plus tôt, élever de 6% à 31% le niveau de taxes en représailles à la décision de l'administration Trump de surtaxer l'acier et l'aluminium importés aux États-Unis.

Sur Twitter, le président américain a sévèrement condamné cette décision s'alarmant du fait que "de nombreux propriétaires de Harley Davidson prévoient (déjà) de boycotter l'entreprise si la production part à l'étranger". Il a également souligné que "la plupart des autres sociétés" se tournaient vers les Etats-Unis "y compris des concurrents de Harley".

Many @harleydavidson owners plan to boycott the company if manufacturing moves overseas. Les Etats-Unis joueront bientôt sur un pied d'égalité " avec les autres pays, a conclu Donald Trump. U.S. will soon have a level playing field, or better. Fin juillet, il a néanmoins annoncé le lancement d'un nouveau modèle de petite cylindrée destiné au marché asiatique et indiqué que la moto (.) Lire la suite sur 20minutesLes provocations de Trump sont en train de "détruire" la croissance, juge le ministre de l'économie allemandVIDEO. Taxes douanières, radicalisation, nucléaire iranien.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL