Ebola déclaré dans l'agglomération de Mangina à Beni — RDC

Evrard Martin
Août 1, 2018

Selon les données du ministère de la santé, vingt-six cas de Fièvre avec des signes hémorragiques, dont vingt décès ont été rapportés dans l'aire de santé de Mangina située dans la zone de santé de Mabalako, territoire de Béni, dans la Province du Nord-Kivu. Des six échantillons analysés, quatre se sont révélés positifs à la Maladie à virus Ebola.

L'accent sera mis sur la sécurité "afin d'assurer la protection des prestataires de soins déployés et de la population", précise-t-il.

Le gouverneur du Nord-Kivu l'a confirmé sur Twitter.

Le 24 juillet 2018, Kinshasa a officiellement annoncé la fin de la neuvième épidémie de la maladie à virus Ebola sur le sol congolais. La souche du virus n'est pas encore déterminée et le lien entre cette nouvelle épidémie et celle déclarée finie dans la province de l'Equateur n'est pas (encore) déterminée. Elle a tué 33 personnes, pour 54 cas, dans le nord-ouest du pays. Signalé le 8 mai, le virus avait atteint le 16 mai la ville de Mbandaka et ses 1,2 million d'habitants, en liaison avec la capitale Kinshasa via le fleuve Congo.

L'OMS et les autorités congolaises ont lancé pour la première fois une vaccination ciblée qui a visé le personnel soignant, les contacts des malades et les contacts des contacts, soit 3300 personnes au total. La RDC et ses partenaires s'étaient alors préparés au "pire des scénarios".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL