Faut-il "aller plus loin" — Travail dominical

Xavier Trudeau
Août 20, 2018

Dans une tribune parue ce jour dans le Journal Du Dimanche, une vingtaine de députés de la majorité appellent à aller plus loin sur l'ouverture des commerces le dimanche.

Depuis la loi Macron de 2015, les magasins situés dans des "zones touristiques internationales" (ZTI) peuvent ouvrir le dimanche et en soirée jusqu'à minuit sous réserve de la conclusion d'un accord. "L'ouverture dominicale est avant tout un enjeu sociétal qui correspond à l'aspiration des Français: être libres d'acheter, de se divertir, de travailler ou non le dimanche", affirment les signataires. "Ils étaient tout simplement trop nombreux à vouloir travailler", assurent-ils. Ils rappellent que les commerces de proximité, qui maintiennent du lien social dans les communes, sont menacés par les achats en ligne (la France est au troisième rang européen de l'e-commerce et la moitié des Français sont des cyberacheteurs).

"Londres, Madrid, Rome. Les grandes capitales européennes ont bien compris la nécessité d'ouvrir leurs magasins le dimanche pour attirer les touristes internationaux et soutenir l'activité", ajoutent les députés, qui voient en l'ouverture du travail dominical un moyen de "rattraper le retard en offrant des services au moins comparables", dans le contexte du Brexit. Ils demandent que la possibilité d'ouvrir le dimanche soit donnée aux commerçants par le projet de loi Pacte (Plan d'action pour la croissance et la transformation des entreprises) qui a été présenté en Conseil des ministres au mois de juin et doit être discuté au Parlement à la rentrée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL