FRANCE INSOUMISE Ouvrir pour peser

Claudine Rigal
Août 26, 2018

Se revendiquant première force d'opposition, le parti de la France insoumise du député Jean-Luc Mélenchon tient en ce moment ses " Amfis " d'été à Marseille. Et ce sont les oreilles d'Emmanuel Macron que les cadres du mouvement ont fait siffler en ouverture de ce week-end de formation militante.

Le leader du mouvement d'extrême gauche a ensuite énuméré ce qu'il dénonçait dans la politique du président de la République.

Dans l'optique des élections européennes en 2019, c'est un meeting réunissant divers représentants d'autres pays de l'alliance "Et maintenant le peuple!" qui clôturera ces "Amfis", dimanche matin. "Monsieur Macron n'existe pas, c'est un petit copiste de la Commission européenne et de Madame Merkel", a-t-il déclaré. "M. Macron a imposé à la France ce qu'elle avait rejeté toutes ces années", a-t-il ajouté. "Les gens qui vont découvrir cette histoire de retraite à points, je trouve normal que quand ils auront découvert que c'est l'Europe qui a demandé ça, ils mettent un bulletin contre Macron et pour les Insoumis", a affirmé le chef des Insoumis. "C'est à cause de vous qu'il y a de l'argent en moins dans tous les services publics".

Pendant la campagne présidentielle de 2017, Jean-Luc Mélenchon proposait déjà la sortie de la France des traités européens. ", avec le Podemos espagnol, le Bloc de gauche portugais, l'alliance rouge-verte danoise, notamment".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL