Gibraltar va retirer son pavillon à l'Aquarius | Crise migratoire

Claudine Rigal
Août 14, 2018

Actuellement, l'Aquarius et ses 141 migrants à bord, stationnent dans les eaux internationales au large de Malte.

Au cours de deux opérations vendredi, l'Aquarius a récupéré 141 personnes au large des côtes libyennes, dont la moitié sont des enfants et un tiers des femmes, a précisé Sophie Beau.

Malte et l'Italie ont refusé d'accueillir le navire dans leurs ports, selon SOS Méditerranée qui a appelé lundi les Etats européens à "prendre leurs responsabilités".

Des traités internationaux précisent toutefois que les Etats sont obligés de coopérer pour trouver un port sûr aux migrants secourus dans leur zone de recherche et de sauvetage. "Arrêtez les trafiquants d'êtres humains et leurs complices".

Les 650 migrants qu'il transportait avaient finalement pu débarquer en Espagne, mais Madrid n'a pas renouvelé son offre lundi.

A l'heure actuelle, le port de Sète n'attendrait plus que "le feu vert des autorités françaises".

M. Gayssot a ensuite déclaré à France Bleu Hérault, qu'il comprenait que les choses soient "complexes, y compris qu'il faut combattre les passeurs". "C'est la dimension humanitaire qui doit prévaloir, a-t-il ajouté". Il s'agit de vies humaines.

Danilo Toninelli, le ministre italien des Transports, a lui aussi réagi: puisque le bateau bat pavillon de Gibraltar, c'est à la Grande-Bretagne d'assumer ses responsabilités. " A ce stade, le Royaume-Uni devrait assumer sa responsabilité de garantir la sécurité des naufragés", a tweeté le ministre en charge des ports et des gardes-côtes italiens.

"Mais " en juin/juillet 2018, il a été demandé à l'Aquarius de suspendre ses opérations en tant que navire dédié au sauvetage par l'administration maritime de Gibraltar et de revenir à son activité initiale de " navire de recherche " ", poursuit le gouvernement du territoire britannique.

Suite au conseil européen sur les migrations fin juin, souligne la présidence française, ces dernières semaines ont été trouvées des solutions européennes pour les migrants qui débarquent en Europe, avec une répartition entre pays européens de ceux susceptibles d'obtenir le droit d'asile. C'est la ville de Valence, en Espagne, qui avait ouvert ses portes aux 650 migrants présents à bord de l'Aquarius.

Sous pression des autorités maltaises et italiennes, la plupart des navires humanitaires ont cessé de patrouiller au large de la Libye. Malte également a durci sa position depuis quelques semaines.

Paris a aussi regretté la "posture politique très dure" du gouvernement italien qui refuse depuis juin de laisser accoster les navires des ONG alors que "l'Italie "a les moyens d'accueillir le bateau".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL