La Chine prête à des représailles sur 60 milliards USD d'importations américaines

Claudine Rigal
Août 5, 2018

Ces commentaires interviennent peu après que la Chine s'est dite prête vendredi à imposer de nouveaux droits de douane sur des importations de biens américains représentant 60 milliards de dollars.

"La date d'application" de ces nouvelles surtaxes "est suspendue aux actions des Etats-Unis", a précisé Pékin.

Le ministère chinois des Finances a présenté une série de taxes allant de 5 à 25% sur plus de 5.200 produits importés des Etats-Unis et a prévenu que Pékin était prêt à poursuivre dans cette voie.

Ils visent notamment une large variété de produits agricoles, dont le boeuf, des textiles, des composants chimiques, des pièces aéronautiques, ou encore le gaz naturel liquéfié.

Les Etats-Unis et la Chine, interdépendants sur le plan financier et économique, se sont lancés dans une guerre commerciale qui pourrait avoir des répercussions sur leur croissance et affecter les consommateurs des deux pays.

"La Chine se réserve par ailleurs le droit d'adopter " d'autres contre-mesures " le cas échéant, ajoute le texte, avant de marteler: " Toute menace ou tout chantage unilatéral ne feront qu'exacerber les différends et nuire aux intérêts de toutes les parties ".

De son côté, le chef de la diplomatie chinoise, Wang Yi, a exhorté les Etats-Unis à "garder la tête froide": "la coopération est le seul choix possible" pour les deux pays, a-t-il lancé, selon l'agence étatique Chine Nouvelle, après une rencontre vendredi à Singapour avec le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo. "La Chine est persuadée que le dialogue, sur la base du respect mutuel, de l'égalité et des bénéfices communs, est une manière efficace de résoudre nos différends commerciaux", poursuit le communiqué. En effet, le président américain avait annoncé sa volonté de taxer sur 200 milliards de dollars de produits chinois.

Depuis fin mars, Washington inflige déjà des tarifs douaniers supplémentaires de 25% sur l'acier et de 10% sur l'aluminium chinois.

Les derniers chiffres du commerce extérieur américain, publiés ce vendredi, auront de surcroît irrité plus encore Washington contre Pékin: alors que le déficit commercial global des Etats-Unis a atteint 46,3 milliards de dollars en juin, soit une hausse de 7,3 % inédite en 19 mois, le déficit américain vis-à-vis de la Chine s'est sur la même période encore creusé de +1,3 %, à 32,45 milliards de dollars.

C'est sur ces produits que Washington envisage désormais de relever drastiquement, jusqu'à 25%, ses tarifs douaniers, selon des déclarations mercredi du représentant américain au Commerce (USTR), Robert Lighthizer.

Pour le régime communiste, la responsabilité de l'escalade est imputable aux Etats-Unis.

Les récentes menaces américaines contre la Chine n'ont pas été du goût des autorités du pays.

Ces représailles étaient " nécessaires (...) pour défendre la dignité du pays et les intérêts de son peuple, préserver le libre-échange et le système multilatéral, et protéger les intérêts de tous les pays du globe", ajoutait-il.

Pour autant, la stratégie du "dent pour dent" sur les droits de douane pourrait trouver ses limites, la Chine important presque quatre fois moins qu'elle n'exporte vers les Etats-Unis.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL