La colère de Laura Smet contre les abandons d'animaux

Pierre Vaugeois
Août 14, 2018

Chaque année, les départs en vacances poussent des centaines de personnes à abandonner lâchement leurs animaux de compagnie. La fille de Johnny Hallyday a en effet été jointe par la chaîne BFMTV qui évoquait justement ces faits.

Après cette histoire, Laura Smet a confié que cela fait 9 ans maintenant qu'elle a un chien. Elle profite en tout cas de l'été pour changer de logement - avant une rentrée qui s'annonce de toute évidence mouvementée. En colère mais déterminée à tout mettre en oeuvre pour faire évoluer la situation, Laura Smet a notamment évoqué le jour où sa chienne, un Border Terrier répondant au nom de Chaplin, lui a sauvé la vie.

"Abandonner un animal, c'est abandonner une vie". J'ai toujours eu des chiens avec moi.

Pour appuyer son propos, l'actrice de 34 ans raconte que sa chienne lui a déjà sauvé la vie en 2010, alors qu'elle avait fait un malaise et une chute dans son appartement: "Elle a hurlé tellement fort qu'on m'a retrouvée parce que j'avais perdu connaissance (.)". Elle a tellement hurlé, j'étais toute seule et je pense que, vu la situation dans laquelle j'étais tombée maladroitement, si elle n'avait pas crié comme ça pour prévenir les voisins. Considérant sa chienne comme sa "meilleure amie", elle éprouverait un sentiment exceptionnel à son égard. Rien que de voir les chiens à la SPA " mourir de désespoir", ça lui brise le cœur. "J'ai exactement les mêmes sentiments pour mon animal que pour un de mes très très proches ". Elle estime cependant qu'il faudrait plus pour faire bouger les choses et a donc lancé un appel: " Plus il y a de monde qui se manifesteront pour ça, plus on pourra faire bouger cette cause. Elle se dit également "prête" à rejoindre les bénévoles de la SPA, qui travaillent tous la plupart "gracieusement" pour tenter de sauver les vies brisées d'animaux. "Si on s'y met tous, on peut faire quelque chose", a-t-elle conclu. "C'est horrible, moi ça me brise le coeur ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL