La Turquie tacle "les valeurs morales" du concours — Eurovision

Pierre Vaugeois
Août 6, 2018

Si la Turquie prenait part à l'Eurovision depuis 1975, le pays a décidé de boycotter le concours de chansons européen après sa dernière participation en 2012.

Selon des propos rapportés le 4 août par le quotidien Hurriyet, Ibrahim Eren, président de la télévision publique turque, a annoncé que la Turquie comptait poursuivre son boycott de l'Eurovision, qu'elle a initié en 2012. "En tant que chaîne publique, nous ne pouvons diffuser en direct à 21h00, une heure où les enfants regardent la télévision, un Autrichien qui porte à la fois une barbe et une jupe, (.) et qui se dit à la fois homme et femme".

Et, evidemment, la victoire de la drag-queen autrichienne Conchita Wurst en 2014 n'a pas convaincu les autorités de revenir dans la danse.

"Nous l'avons dit à l'Union européenne de radio-télévision (UER, organisatrice du concours) 'vous avez dévié de vos valeurs'. Quand cela sera corrigé, nous reviendrons à l'Eurovision", a-t-il dit.

L'édition 2019 de l'Eurovision doit se tenir en Israël.

Officiellement, la Turquie déplorait un système qui, depuis 2009, accordait systématiquement une place en finale aux cinq principaux contributeurs financiers de l'Eurovision (Allemagne, Espagne, France, Grande-Bretagne et Italie).

Un déclin "moral" de l'Eurovision. La Turquie avait remporté le concours en 2003, à Riga (Lettonie), grâce à sa star Sertab Erener.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL