"La vérité n'est pas la vérité" assure l'avocat de Donald Trump — Ingérence russe

Claudine Rigal
Août 21, 2018

" La vérité n'est pas la vérité" a assuré l'avocat du président américain Donald Trump ce dimanche matin à un journaliste de la chaîne NBC qui l'interrogeait sur l'enquête du procureur spécial Robert Mueller sur les soupons d'ingérence russe dans l'élection américaine de 2016.

Giuliani a expliqué qu'il essayait simplement de dire que plusieurs personnes pouvaient livrer des versions différentes d'un même évènement.

Sur NBC dimanche, il avait expliqué qu'il n'allait pas "se laisser bousculer pour le (M. Trump) faire témoigner et qu'il soit piégé en étant poussé au parjure". Quand vous me dites qu'il devrait témoigner parce qu'il va dire la vérité et n'a rien à craindre, c'est idiot car c'est la version de la vérité de quelqu'un. "Pas la vérité", a-t-il dit.

"Non, ce n'est pas la vérité. La vérité n'est pas la vérité", avait alors lancé M. Giuliani.

" Lundi n'est pas lundi", a déclaré un journaliste de CNN. Sur HBO, l'humoriste John Oliver a soutenu que cette assertion " n'était pas acceptable pour l'avocat du président", mais plutôt uniquement pour " un étudiant en philosophie qui vient d'essayer [de la drogue psychotrope] pour la première fois ". Mais il s'est avéré que la réunion s'est déroulée sur un autre sujet, il n'en a pas été question du tout. "Vous êtes dans une posture où vous savez que votre client a de sérieux problèmes".

Rudy Giuliani en campagne pour un candidat républicain dans le New Hampshire, le 1er août 2018.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL