L'action Tesla bondit après un tweet d'Elon Musk

Xavier Trudeau
Août 8, 2018

Cette annonce intervient au moment où se multiplient les attaques de spéculateurs, qui parient sur l'effondrement de Tesla, une stratégie financière appelée vente à découvert (ou "short selling"). Ils font valoir que Tesla aura du mal à honorer le calendrier de production de la Model 3, véhicule censé le transformer en constructeur de masse.

Dans un tweet diffusé vers midi, Musk indiquait qu'il envisageait de privatiser Tesla à 420 $ par action. Ce serait la plus grosse opération de retrait de la cote, ce qui pose la question du financement.

En attendant d'en savoir plus sur les véritables intentions d'Elon Musk, ce tweet peut poser plus de problèmes qu'autre chose. Utilisera-t-il le LBO (leverage buy out), un montage financier qui permettrait à un holding créé spécialement pour l'occasion de racheter Tesla en empruntant massivement de l'argent? Une série d'informations boursières aussi sensibles distillée par un dirigeant d'entreprise en pleine séance boursière est tout à fait inhabituelle dans un pays où la communication financière est millimétrée pour mettre les investisseurs sur un pied d'égalité.

Interrogé, le groupe automobile n'avait dans l'immédiat pas confirmé qu'il s'agissait bien d'un tweet attribué à M. Musk.

La valorisation de Tesla, dont Musk détient près de 20% du capital, était de 58 milliards de dollars (50 milliards d'euros) au cours de clôture de lundi.

Pour convaincre de potentiels actionnaires réticents, il a évoqué la possibilité de créer un fonds spécialisé qui garantirait l'équité entre investisseurs.

"Mon souhait est que "tous" les actionnaires actuels restent même si nous ne sommes plus une entreprise cotée".

Le prix de l'action évoluait déjà en forte hausse quelques minutes auparavant après la publication par le quotidien économique Financial Times d'une information selon laquelle le fonds souverain saoudien avait pris une participation financière importante (un peu moins de 5% de son capital) au sein du constructeur automobile.

Cette action soustrairait le constructeur de véhicules électriques haut de gamme aux obligations légales en matière de transparence imposées aux entreprises cotées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL