L'administration Trump gèle les normes environnementales imposées à l'automobile

Claudine Rigal
Août 4, 2018

Les conducteurs de 4x4 peuvent remercier Donald Trump. Les nouvelles règles, moins exigeantes, sont proposées conjointement par les agences américaines en charge de la protection de l'environnement (EPA) et de la sécurité routière (NHTSA).

Elles n'étaient pas établies par voiture, mais pour l'ensemble de la gamme de chaque constructeur. Cela permettait évidemment de limiter les émissions au pays du V8 et de la 'muscle car', tout en offrant aux marques la possibilité de conserver des modèles typiquement américains parmi leurs produits.

L'agence fédérale américaine de protection de l'Environnement (EPA) et l'agence de la sécurité routière (NHTSA) ont annoncé jeudi suspendre les normes environnementales contraignantes qui avaient été imposées à l'industrie automobile sous l'administration Obama. Les nouvelles règles limitent l'objectif à 37 miles pour un gallon et sont en ligne avec la volonté de Donald Trump de démanteler la majeure partie du "plan climat" de Barack Obama. Certains états se sont prononcés contre ce retour en arrière, à l'image de la Californie qui a décidé de mener une bataille contre ces changements. Elles suspendent l'injonction faite aux constructeurs automobiles par l'ancienne administration Obama de construire davantage de véhicules moins polluants, plus économes en carburant, notamment des véhicules hybrides et électriques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL