Le médicament bientôt en pénurie dans certaines pharmacies — Valsartan

Evrard Martin
Août 25, 2018

"A partir du mois de septembre, certaines pharmacies ne seront peut-être plus en mesure de vous délivrer votre médicament à base de valsartan", précise l'ANSM. Certaines pharmacies risquent de ne plus délivrer ces médicaments.

Les patients traités par un médicament à base de valsartan pourraient avoir des problèmes pour s'approvisionner à partir de septembre. Selon l'Agence du médicament (ANSM), des alternatives existent.

Les résultats de l'analyses de cette molécules potentiellement canérigène révélé par l'Agence du médicament européenne (EMA) avaient indiqué qu'il craignait des cas supplémentaire de cancer sur "les 5 000 patients prenant les médicaments touchés à la plus haute dose de valsartan (320 mg) chaque jour pendant sept ans", a écrit l'EMA dans son communiqué, qui explique se fonder "sur les niveaux moyens de cette impureté détectés dans la substance active par Zhejiang Huahai Pharmaceuticals (60 parties par million)" ainsi que sur "des études sur des animaux". L'ANSM rappelle qu'il n'existe pas de risque immédiat aigu lié à ce défaut de qualité.

Le risque d'arrêt brutal est réel (poussées d'hypertension, décompensations cardiaques, accidents neurologiques), insiste l'agence sanitaire.

Un numéro vert, 0800 97 14 03, est ouvert depuis juillet, pour répondre aux interrogations des patients ou de leur entourage (appel gratuit du lundi au vendredi de 9h à 19h).

Les documents d'information et la liste complète des médicaments, ceux concernés et non concernés, sont consultables en ligne sur le site de l'ANSM. L'ANSM annonce, dans un communiqué du 22 août 2018, " des tensions d'approvisionnement" suite au rappel mondial de plusieurs lots. Ces médicaments sont prescrits en cas d'insuffisance cardiaque, d'hypertension artérielle et après un infarctus cardiaque récent.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL