Le père des fillettes retrouvées mortes dans une gendarmerie est charentais — Lyon

Claudine Rigal
Août 12, 2018

Après de longues semaines d'enquête, la cause du décès des deux fillettes, retrouvées mortes le 10 juin dernier dans un appartement de la caserne de gendarmerie de Limonest, en banlieue de Lyon, est enfin connue.

Ce rapport de l'anatomopathologie "va dans le sens d'un étouffement", poursuit la source proche de l'enquête.

Les analyses doivent encore être approfondies pour déterminer les circonstances exactes de la mort des enfants.

La mère de 38 ans, décrite par son entourage comme fragile psychologiquement, et qui nie les faits, a été mise en examen pour assassinat, quelques jours après la macabre découverte.

Dimanche 10 Juin en fin d'après-midi, les deux fillettes avaient été retrouvées gisant sans vie dans leur lit par leur mère. En arrêt cardiaque, elles n'avaient pu être réanimées.

Le père des petites filles, un sous-officier de la brigade de gendarmerie de Limonest, était ce jour-là en déplacement pour une épreuve sportive.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL