Le pape condamne les actes des prêtres pédophiles — USA

Claudine Rigal
Août 25, 2018

Le pape François a condamné ce lundi 20 août 2018 "avec force les atrocités" commises en Pennsylvanie sur plus de 1.000 enfants par des centaines de prêtres pendant des décennies, dans une lettre adressée au "Peuple de Dieu".

"Il est urgent de réaffirmer une fois encore notre engagement pour garantir la protection des mineurs et des adultes vulnérables", a souligné le pape argentin.

Et d'ajouter: "Considérant le passé, ce que l'on peut faire pour demander pardon et réparer du dommage causé ne sera jamais suffisant. Pour l'avenir, aucun effort ne doit être épargné pour créer une culture capable de prévenir de telles situations de se produire, mais aussi pour éviter la possibilité d'être couvert et perpétué.", il a continué dans la lettre publiée au Vatican le site officiel.

Porte-parole du Vatican, Greg Burke a noté que la réunion de secrétaire victimes d'abus ne sera pas annoncé qu'après qu'il est terminé et qu'il sera, jusqu'à ceux qui viennent s'ils veulent prendre la parole en public par la suite, tel que rapporté par RTE.

Porte-parole du Vatican Burke a dit le souverain pontife a voulu une plus grande responsabilité, non seulement pour ceux qui ont commis ces crimes, mais aussi pour ceux qui les couvraient.

Le message du pape a toutefois été jugé insuffisant dans une première réaction des victimes. "Les Crimes qui infligent des blessures profondes de la douleur et d'impuissance, principalement parmi les victimes, mais aussi à des membres de leur famille et dans la communauté des croyants et non-croyants comme", a dit le Pape François dans la lettre. Le pape a répondu à cette honte de l'Eglise. Il devrait discrètement y rencontrer des victimes. Au lieu de cela ils devraient nous dire ce qu'ils entendent faire pour que les coupables rendent des comptes sur leurs actions. "C'est ce que nous voulons entendre", a écrit sur Twitter l'Irlandaise Marie Collins, âgée de 71 ans et victime à 13 ans d'abus sexuels perpétrés par un prêtre.

Le pape François demande aux catholiques du monde de contribuer à l'éradication de "cette culture de la mort " qu'est la pédophilie.

Au cours des derniers mois, il a accepté les démissions du cardinal Theodore McCarrick, archevêque émérite de Washington accusé d'abus sexuels sur un adolescent, et de cinq évêques chiliens accusés d'avoir couvert des prêtres pédophiles.

Plusieurs autres hauts prélats ont été contraints de démissionner pour avoir fermé les yeux, dont les cardinaux Roger Mahony (Los Angeles) et Bernard Law (Boston), décédé fin 2017.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL