Le patron du tennis français critique la combinaison de Serena Williams

Solenn Plantier
Août 24, 2018

Serena Williams, le 29 mai 2018 à Roland-Garros. "Je me sens comme une princesse guerrière dedans". La combinaison noire et moulante de la championne américaine n'a visiblement pas du tout plu à Bernard Giudicelli, qui l'a fait savoir ce vendredi, dans une interview accordée à Tennis Magazine. J'ai toujours voulu être une superhéroïne! "Je crois qu'on est parfois allé trop loin". La combinaison de Serena cette année, par exemple, ça ne sera plus accepté. "Il faut respecter le jeu et l'endroit", a lancé le patron du tennis français. "Tout le monde a envie de profiter de cet écrin".

Il a ajouté que les nouvelles règles de Roland Garros ne seraient pas aussi strictes que celles de Wimbledon, qui exigent que tous les joueurs portent du blanc, mais "imposeront certaines limites ". Sa justification? " Si je fais passer une émotion avec quelque chose qui est beau dans un endroit qui est beau, l'émotion est magnifiée", explique Giudicelli.

De nombreuses tenues des joueurs pour 2019 ont déjà été conçues, mais Giudicelli a déclaré que la FFT demanderait aux fabricants de les consulter.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL