Les exportations de Cognac battent de nouveaux records — Alcool

Xavier Trudeau
Août 15, 2018

Le cognac est devenu le fer de lance des spiritueux français. Quand une communauté musicale s'empare d'un produit, il est sûr que ça aide beaucoup. Cette eau-de-vie produite dans la région du même nom, est protégée par l'appellation AOC. Le cap des 200 millions de bouteilles expédiées a même été franchi.

Ce bilan annuel, qui met en évidence de nouveaux records avec une progression du volume de + 8,2 % en un an, et du chiffres d'affaires (+5,4 %) soit 3,2 milliards d'euros, confirme la place de leader du cognac dans les spiritueux.

S'il est un alcool français qui s'exporte remarquablement bien aux États-Unis, c'est bien le cognac. Dans les trois pays (Mexique, États-Unis et Canada), la progression des ventes est de 9,4 % sur l'année.

Derrière les Etats-Unis, leader incontesté, l'Asie est une terre de choix avec 60,9 millions de bouteilles expédiées, Singapour (26,6 millions de bouteilles) et la Chine (26,2 millions) prenant les deux places restantes sur le podium, selon les chiffres de la campagne communiqués lundi soir par le Bureau national interprofessionnel du cognac (BNIC). Avec 86,5 millions de bouteilles, le pays reste un territoire historique pour le spiritueux charentais. Mais l'Extrême-Orient, principalement la Chine, continue de connaître une forte progression: +13,5%. Singapour et la Chine, avec respectivement 26,6 millions et 26,2 millions de bouteilles, représentent des marchés très importants également. Lors de l'investiture du président Xi Jinping en mars 2013, une campagne anticorruption avait été lancée. Les bouteilles de Cognac d'exception, tout comme d'autres produits de luxe français, avaient été proscrites des banquets officiels.

À lire aussi: La consommation d'alcool chez les Russes a-t-elle vraiment diminué? Et des exportations en croissance continuent en Russie et en Lettonie, mais en légère baisse en Europe de l'Ouest et du Nord. La catégorie " qualités vieilles " (au moins six ans de vieillissement en fûts de chêne), qui représente 10 % des exportations, affiche la plus forte croissance avec + 12,4 % en volume et + 10, 3 % en valeur.

Vers le Royaume-Uni, 4e destination du cognac à l'export et premier marché en Europe, les expéditions "restent stables, ce malgré le contexte du Brexit", relève l'interprofession.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL