Les rumeurs sur le DG relancent le titre — Air france -klm

Xavier Trudeau
Août 10, 2018

PARIS | Le numéro deux de la compagnie aérienne Air Canada, Benjamin Smith, a été choisi par le comité de nomination d'Air France-KLM pour succéder à Jean-Marc Janaillac à la tête du groupe franco-néerlandais, indique le quotidien Le Monde mercredi, citant "plusieurs sources".

Sur l'insistance des actionnaires américain (Delta Air lines) et chinois (China Eastern), le conseil d'Air France-KLM a décidé de s'ouvrir davantage à des profils internationaux, "un tabou jusqu'à présent pour le groupe", écrit Le Monde.

Benjamin (surnommé Ben) Smith deviendrait directeur général d'Air France-KLM, qui se doterait d'un président non-exécutif, affirme Le Monde. Le SNPL, premier syndicat des pilotes a réagi hier via son président Philippe Evain, qui a qualifié cette nomination, si elle se confirme, de "grave erreur" et a même souhaité l'intervention d'Emmanuel Macron.

"Le processus de nomination de la nouvelle gouvernance d'Air France-KLM est en cours et se poursuit". Il demande que l'Etat ne s'en mêle pas à part en sommant le Conseil d'administration de faire un travail impartial, et de reconsidérer l'ensemble des candidatures à la vue des éléments nouveaux, comme par exemple l'augmentation du niveau de rémunération du futur dirigeant.

Interrogé par l'AFP, M. Evain s'est refusé à citer d'autres noms de candidat mais il a rappelé qu'"Air France a vraiment besoin de changement". Le précédent PDG, Jean-Marc Janaillac, a quitté ses fonctions le 4 mai à la suite du référendum sur les salaires qui l'a désavoué.

Employé de la compagnie depuis 2002, il y est aussi décrit comme "le visionnaire de l'expansion stratégique et diversifiée du réseau mondial d'Air Canada à plus de 200 destinations sur six continents, avec un parc aérien comprenant plus de 350 appareils".

M. Smith a lancé la filiale à bas coût Air Canada Rouge et a été "le négociateur principal au cours des négociations collectives" avec les syndicats qui ont "mené à la conclusion d'accords historiques de dix ans". L'équipe dirigeante, menée par Anne-Marie Couderc, expédie les affaires courantes, tandis que le comité de nomination s'échine à trouver la perle rare.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL