Londres, une voiture fonce sur le Parlement — Urgent

Claudine Rigal
Août 14, 2018

Scotland Yard a ensuite précisé qu'aucun des blessés ne se trouvait en danger de mort.

Plusieurs piétons ont été blessés mardi matin quand une voiture a foncé sur les barrières de sécurité devant le Parlement à Londres, a annoncé la police britannique qui a arrêté le conducteur après avoir dressé un périmètre de sécurité.

Selon des sources concordantes, la police de Londres a arrêté le conducteur. Celle-ci a précisé qu'aucun des blessés n'était en danger de mort.

L'ensemble de la zone, survolée par un hélicoptère, a été bouclée par la police, a constaté une correspondante de l'AFP.

La section anti-terroriste de Scotland Yard a pris la direction de l'enquête sur l'attaque.

Les forces de l'ordre ont par la suite annoncé que la police anti-terroriste avait été chargée de l'enquête sur cette attaque. Il est "soupçonné d'attaque terroriste", indique la police. Il est âgé d'une vingtaine d'années.

Les rues autour du Parlement de Westminster ont été fermées à la circulation.

Dans une vidéo diffusée sur Twitter, on voit les policiers lourdement armés extirper l'homme, vêtu d'un jean et d'une veste noire, de son véhicule. La station de métro du parlement a aussi été fermée.

" Cela avait l'air d'être un acte délibéré ", a raconté une passante, Ewalina Ochab, interrogée par l'agence britannique Press Association. "Je marchais de l'autre côté de la route".

"Je me suis retournée et j'ai vu une voiture grise rouler très vite le long de la barrière, peut-être même sur le trottoir", témoigne une passante citée par la BBC. La personne qui conduisait n'est pas sortie du véhicule. Lors de la vague d'attentats revendiquée par l'État islamique, une fourgonnette avait percuté des piétons sur le London Bridge, tuant quatre personnes sur le pont.

Le 22 mars 2017, un homme avait foncé dans la foule avec son véhicule sur le pont de Westminster, qui enjambe la Tamise face à Big Ben, avant de poignarder mortellement un policier devant le Parlement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL